Les critères pour choisir un carrelage pour la cuisine

La cuisine est le cœur battant de nombreuses maisons, un lieu de rassemblement, de préparation des repas et de partage. Le choix du carrelage pour cette pièce est donc crucial, car il doit répondre à des contraintes spécifiques tout en s’intégrant harmonieusement à la décoration. Voici les principaux critères à prendre en compte pour faire le bon choix.

Résistance et durabilité

La cuisine est une zone de forte activité, soumise à des éclaboussures, des taches, des chocs et un passage fréquent. Il est donc essentiel que le carrelage soit robuste.

Résistance à l’usure :

Le classement UPEC est une norme française qui évalue la résistance et la durabilité des carrelages. Chaque lettre de l’acronyme UPEC représente un critère spécifique :

  • U pour Usure : évalue la résistance à l’usure du passage. Plus le chiffre associé est élevé, plus le carrelage est résistant. Pour une cuisine, un U3 est généralement recommandé.
  • P pour Poinçonnement : concerne la résistance aux chocs et à la pression. Un P3 indique une bonne résistance, adaptée aux cuisines.
  • E pour Eau : mesure la résistance à l’humidité. Dans une cuisine, où les éclaboussures sont courantes, un bon classement est essentiel.
  • C pour agents Chimiques : évalue la résistance aux taches et aux produits chimiques. Un carrelage de cuisine doit pouvoir résister à diverses substances, des détergents aux éclaboussures d’aliments.

Résistance aux chocs :

La cuisine est une zone où des objets peuvent tomber, comme des casseroles ou des ustensiles. Un carrelage résistant aux chocs est donc un atout. Certains matériaux, comme le grès cérame, sont particulièrement réputés pour leur robustesse.

Le carrelage est fabriqué à partir de différents matériaux, chacun ayant ses propres caractéristiques en termes de résistance aux chocs. Voici un classement des matériaux couramment utilisés pour le carrelage, du plus fragile au plus résistant aux chocs :

  • Terre cuite ou faïence : Utilisée pour les murs ou dans des zones à faible passage
  • Carreaux de ciment : Durables et beaux motifs mais ne sont pas aussi résistants aux chocs que certains autres matériaux.
  • Grès émaillé : Carrelage céramique avec une couche d’émail à la surface. Il est plus résistant que la terre cuite, mais moins que le grès cérame.
  • Porcelaine : Céramique très dense et résistante. Elle est plus résistante aux chocs, mais elle peut être plus coûteuse.
  • Grès cérame : Un des matériaux les plus résistants aux chocs disponibles pour le carrelage. Il est fabriqué à partir d’argile très fine et est cuit à des températures très élevées, ce qui lui confère une grande densité et une résistance exceptionnelle.

Il est important de noter que la résistance d’un carrelage ne dépend pas uniquement du matériau, mais aussi de sa qualité, de son épaisseur et de la manière dont il a été fabriqué et traité. Quand vous allez acheter des carrelage en ligne par exemple, ou demandez au vendeur sur place, de vérifier les normes que je vous ai donné.

Esthétique et design

choix des materiaux pour la cuisine

L’esthétique est tout aussi importante que la fonctionnalité. Le carrelage doit s’harmoniser avec le style et la décoration de votre cuisine.

  • Couleurs et motifs : Il existe une multitude de designs, motifs et couleurs. Que vous souhaitiez un look moderne, rustique, traditionnel ou avant-gardiste, il y a un carrelage pour chaque style.
  • Format : Les grands carreaux peuvent donner une impression d’espace, tandis que les petits peuvent être utilisés pour des motifs spécifiques. Réfléchissez à l’effet souhaité.

Sécurité et entretien

La sécurité dans une cuisine est primordiale, notamment en ce qui concerne le risque de glissade. De plus, étant donné l’activité fréquente et les éclaboussures courantes dans cette pièce, le carrelage doit être facile à entretenir.

Coefficients de glissance

Le coefficient de glissance, souvent désigné par la lettre « R », mesure la résistance au glissement d’un carrelage. Plus le coefficient est élevé, plus le carrelage est antidérapant. Voici une explication des différents coefficients :

  • R9 : C’est le niveau de base de résistance au glissement. Il convient pour des pièces intérieures sèches comme les chambres ou les salons.
  • R10 : Ce carrelage offre une meilleure adhérence et est adapté pour des pièces comme la cuisine où il peut y avoir de petites éclaboussures.
  • R11 : Avec une résistance encore accrue, ce type de carrelage est idéal pour des zones extérieures couvertes ou des pièces intérieures où l’eau est fréquemment présente, comme une buanderie.
  • R12 : Très résistant au glissement, il est souvent utilisé dans des zones extérieures non couvertes ou des zones professionnelles où les sols peuvent être très mouillés.
  • R13 : C’est le niveau le plus élevé de résistance au glissement. Il est généralement réservé aux environnements industriels où la sécurité est une préoccupation majeure, comme dans certaines cuisines professionnelles ou zones de production.

Entretien du carrelage

L’entretien du carrelage dépend en grande partie de son matériau et de son traitement de surface. En général, la plupart des carrelages sont faciles à nettoyer avec un simple chiffon humide ou une serpillière. Cependant, certains points sont à considérer :

  • Grès cérame et porcelaine : Ces matériaux sont généralement très faciles à entretenir car ils sont peu poreux. Un nettoyage régulier avec de l’eau et un détergent doux suffit.
  • Terre cuite et carreaux de ciment : Ces matériaux peuvent nécessiter un traitement spécifique pour les protéger des taches, car ils sont plus poreux. Il est souvent recommandé d’appliquer un produit d’étanchéité ou de protection.
  • Joints : Les joints entre les carreaux peuvent accumuler la saleté et les moisissures. Il est donc essentiel de les nettoyer régulièrement et, si nécessaire, d’appliquer un produit anti-moisissure.

En conclusion, pour garantir la sécurité et la longévité de votre carrelage de cuisine, il est essentiel de choisir un carrelage avec un coefficient de glissance adapté et de suivre les recommandations d’entretien spécifiques au matériau choisi.

Jannot G
Jannot G

Salut ! Je m’appelle Jannot, et maintenant que j’ai raccroché les gants de travail, je prends un tout nouveau départ. Pendant des années, j’ai dirigé ma propre entreprise dans le bâtiment, spécialisée dans la construction de maisons et le terrassement. C’était le genre de job qui vous fait sentir chaque muscle le soir, mais qui vous donne aussi une sacrée fierté à chaque nouveau projet terminé.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Savoir-Bricoler
      Logo
      Shopping cart