Une piscine biologique, comment ça marche ?

La piscine naturelle utilise les plantes et le soleil pour nettoyer son eau de baignade, il s’agit du principe de lagunage qu’utilise aussi certaines stations d’épuration.


Contrairement à une piscine traditionnelle, la piscine naturelle se divise en 3 zones distinctes mais toutes reliées les unes aux autres.

Crédits : SunSD Wikipédia


La principale zone qui est la zone de baignade couvre entre la moitié et les deux tiers de la surface totale, elle se présente telle une piscine classique.
Puis accolée à ce premier bassin se trouve la zone de filtration, parsemée de plantes aquatiques qui purifient l’eau. Ce bassin de par sa faible profondeur contribue également à réchauffer l’eau de baignade.
En dernier lieu on retrouve la zone de « décontamination », qui grâce à une cascade et à des plantes oxygénantes désinfecte et oxygène l’eau.

Le procédé est entièrement naturel, aucun produit chimique ne vient troubler l’eau de votre piscine. La seule intrusion électrique est celle de la pompe à eau qui maintient un léger courant afin que l’eau puisse circuler de bassin en bassin.

Important : on distingue 2 types de bassins : la piscine naturelle, qui ressemble à s’y méprendre à une piscine traditionnelle et le bassin de baignade biologique aux tons verts & naturels.

Quelles plantes choisir ?


Toute plante aquatique capable de transformer les matières organiques fera l’affaire. Les plus communément utilisées à cet effet sont le jonc fleuri, l’iris, la pesse d’eau, le nénuphar jaune, la sagittaire double, la menthe aquatique.

Les plantes ne sont pas les uniques organismes vivants à œuvrer à la purification de votre eau de baignade, un véritable écosystème se développe autour des végétaux plantés. C’est pourquoi il est vivement recommandé de choisir des plantes se trouvant naturellement dans votre région.

Les plantes luttant chacune pour leur survie, il est également conseillé de ne pas trop les mélanger entre elles, mais plutôt de créer des fourrés par espèce. Ceci stimulera leur croissance et leur vigueur !

Est-il possible d’installer des poissons ?


Oui bien entendu, il est tout à fait possible de mettre des petits poissons parmi les plantes aquatiques. Ces derniers contribuent également à la purification de l’eau, tant qu’ils ne sont pas trop nombreux. En effet il est impératif de limiter leur nombre afin d’éviter que leurs déjections ne contrecarrent l’action des plantes purificatrices.

credits : Couleur Lavande

Les piscines naturelles ne favorisent-elles pas la prolifération des moustiques ?


Il s’agit-là d’une fausse idée largement repandue, à laquelle nous répondons par la négative.

Pour se développer les œufs de moustiques nécessitent une eau stagnante, or l’eau d’une piscine naturelle est en perpétuel mouvement. Bien que très faible le courant d’une piscine biologique est suffisamment fort pour tuer les larves de moustiques.

Peut-on chauffer une piscine naturelle ?


Bien entendu, il existe des technologies propres comme le solaire ou la géothermie permettant de garder une eau de baignade à température agréable.

Pour résumer, quels sont les avantages d’une piscine naturelle ?

Pas de chlore

Le premier et pas des moindres est l’abandon total des produits chimiques, et en particulier du chlore. L’eau d’une piscine naturelle n’agresse pas la peau ni les yeux et est donc tout particulièrement adaptée aux personnes allergiques.

Très peu d’entretien

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’entretien d’une piscine biologique est bien moindre que celui d’une piscine traditionnelle. Ce sont les plantes et les micro-organismes qui travaillent pour vous ! Si les plantes nettoient l’eau, les grenouilles, libellules et petits poissons éliminent les algues.

Pas d’impôt

Il demeure un flou juridique dans ce domaine. En effet, les « bassins » biologiques ne sont pas sujets à impôt contrairement aux piscines, qu’elles soient biologiques ou non. Attention donc à bien choisir le terme « bassin » plutôt que « piscine ».

Un plus esthétique

Les piscines biologiques s’intègrent parfaitement bien dans leur environnement. On pourrait même parler de jardin aquatiques paysagés tant certaines réalisations sont belles et apportent une plus esthétique indéniable.

Quelles sont les mises en gardes à propos des piscines biologiques ?

Evaporation importante

Une piscine biologique perd plus d’eau qu’une piscine conventionnelle du fait de sa surface plus importante due aux bassins de purification ainsi qu’à la cascade. Une plus grande quantité d’eau sera demandée. Pour que votre piscine biologique soit aussi écologique il est conseillé alors de la remplir d’eau de pluie ou grâce à une rivière si votre municipalité vous l’autorise.

Besoins d’un pompe à eau en continue

Pour être purifiée l’eau doit passer deux fois par jour par les bassins de purification.

Pour ce, un léger courant doit être alimenté en continue par une pompe à eau. La consommation électrique sera donc plus importante que celle d’une piscine classique.

Exit les crèmes solaires

Pour préserver la biodiversité nécessaire à la piscine biologique il faut proscrire à tout prix l’usage des crèmes solaires. Attentions donc aux conséquences néfastes du soleil. Pour éviter les coups de soleil il est conseillé d’éviter la baignade entre 12h00 et 16h00 en plein été.

Limitation de la température de l’eau à 24°

En effet, au-delà de cette température les plantes ne peuvent stopper la prolifération des bactéries. Pour cette raison la pierre est un matériau fréquemment utilisée pour le bassin.

Quel budget prévoir pour la mise en œuvre d’une piscine naturelle ?


Tout dépend de la manière donc vous souhaiter procéder. Tout dépend également de vos souhaits, bassin de baignade naturel ou piscine naturelle bleue azur ? Quelle surface, quelle profondeur, quelle forme ? Bref vous l’aurez compris difficile de donner un prix sans critères précis.

L’auto-construction est assez répandue dans ce domaine. Si vous optez pour cette solution il faudra compter au moins 2000€ pour une bâche étanche et l’achat des plantes…. Et surtout une bonne dose de patience et beaucoup d’huile de coude! Attention tout de même à ne pas surévaluer vos capacités…

Si vous souhaitez faire appel à un professionnel il vous en coûtera au minimum 10 fois plus cher. Par contre vous bénéficierez d’un savoir attesté, de bassins paysagés, de conseils pour l’entretien et bien entendu d’une garantie !

Jannot G
Jannot G

Salut ! Je m’appelle Jannot, et maintenant que j’ai raccroché les gants de travail, je prends un tout nouveau départ. Pendant des années, j’ai dirigé ma propre entreprise dans le bâtiment, spécialisée dans la construction de maisons et le terrassement. C’était le genre de job qui vous fait sentir chaque muscle le soir, mais qui vous donne aussi une sacrée fierté à chaque nouveau projet terminé.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Savoir-Bricoler
      Logo
      Shopping cart