Comment lutter contre les termites ?
Voter pour cet article

Très utiles dans la nature, notamment pour le nettoyage des forêts, les termites des villes sont un véritable fléau dévastateur : ils grignotent votre maison lentement mais très soigneusement avec, à la clé, des risques d’effondrement soudains des structures à prendre très au sérieux.

QUI EST IL ?

Le termite, appelé aussi fourmi blanche, est un petit insecte d’environ 5 mm de long, aveugle, xylophage et lucifuge. Autrement dit, un mangeur de bois qui supporte très mal la lumière du jour.

Il évolue au sein d’une colonie très organisée, composée d’« ouvriers » (les plus nombreux) qui rongent le bois et le régurgitent ensuite pour nourrir tout le monde, de « soldats » qui montent la garde et empêchent toute intrusion dans la colonie et de « reproducteurs » qui peuvent pondre plus d’un milliers d’oeufs par an…

OU VIT IL ?

Le termite aime la chaleur et l’humidité. On le trouve bien sûr dans les zones tropicales mais aussi beaucoup dans les zones tempérées, grâce aux habitations chauffées. En France 54 départements sont infestés.

Fondations, piliers, gaines électriques : le termite passe partout à la recherche de la moindre parcelle de cellulose. Dans les maisons, il recherche l’humidité des sous-sols avant de poursuivre son ascension au travers des murs et jusqu’aux charpentes. Lorsqu’il se retrouve face à un matériau trop dur pour lui, le termite se construit de petites galeries, appelées « cordonnets » et visibles en surface.

QUE MANGE T IL ?

Le termite se nourrit de cellulose et donc de bois et de papiers, mais aussi de cartons et de textiles.

COMMENT LE TROUVER ?

Les termites sont invisibles puisqu’ils mangent le bois par l’intérieur. Résultat : la surface de votre mur peut-être intacte alors même que l’intérieur est entièrement dévoré. D’où la difficulté de repérer la colonie de termites, avant effondrement des murs !!

Commencer par inspecter votre sous-sol en vérifiant tous les matériaux suspects (vieux cartons, souches de bois pourries, etc.)..

Vous pouvez aussi faire appel à un spécialiste qui pourra localiser les termites grâce des méthodes très pointues de détections acoustiques.

QUE FAIRE EN CAS D’INVASION

Les dénoncer à la mairie

C’est obligatoire ! Depuis la loi du 8 juin 1999*, toute personne susceptible de constater la présence de termites dans son immeuble est tenue d’en faire la déclaration à la mairie.

* Loi n°99-471 du 8 juin 1999 (JO 9 juin), relative à la protection des acquéreurs et propriétaires d’immeubles contre les termites et autres insectes xylophages. Décrets d’application parus le 3 juillet 2000 (JO 5 juillet).
Vivez-vous dans une zone infectée?
Pour le savoir, vous pouvez contacter l’Association des Villes Termitées qui a son siège à la Mairie d’Arles :
04 90 49 38 25

Attention ! La déclaration doit être adressée à la mairie par lettre recommandée avec accusé de réception ou ou bien en main propre contre décharge.

La déclaration doit contenir :

  • l’identité du déclarant;
  • les indices révélateurs de la présence des termites;
  • un état parasitaire le cas échéant.

Demander un devis pour un traitement

N’hésitez pas à contacter les sociétés de traitement pour leur demander un devis.

Prendre les mesures qui s’imposent

Le maire peut obliger les propriétaires de maison ou d’appartement, à faire procéder à des recherches ou a des travaux d’éradication des termites.

Éviter les mauvaises surprises…
Vous achetez un appartement ou une maison ? N’oubliez pas de demandez au vendeur, par l’intermédiaire du notaire, de vous fournir une attestation sur l’état parasitaire de l’immeuble.

Pas de panique !
Toutes les petites bêtes qui mangent du bois ne sont pas des termites et sont souvent loin d’être aussi efficaces. Renseignez vous avant de leur déclarer la guerre !