A quoi sert une protection collective ?

Tous les employeurs doivent assurer la sécurité de leurs salariés sur leur lieu de travail.

C’est pourquoi il est absolument nécessaire de prendre des mesures de prévention sous la forme de protections collectives et de protections individuelles.

Nous allons vous expliquer à quoi sert la protection collective, puis comment il est possible de la définir et de la mettre en place.

A quoi sert la protection collective ?

La protection collective a pour but d’éviter ou au moins de limiter au maximum tous les risques que peuvent prendre les salariés dans le cadre de leur travail.

Il est donc essentiel pour l’employeur de bien connaître tous les dangers potentiels auxquels ses employés peuvent se trouver exposés.

Tous les secteurs d’activité sont concernés par la mise en place des protections collectives. Ces dernières sont à privilégier par rapport aux protections individuelles autant que possible, car elles nécessitent le plus souvent moins de formation et surtout moins d’implication de la part des salariés eux-mêmes.

L’employeur devra notamment impérativement sécuriser les interventions en accès difficiles, comme par exemple des interventions réalisées en hauteur sur des bâtiments. Il devra alors tout mettre en œuvre pour éviter le risque de chute qui pourrait s’avérer mortel. 

De même, si les employés sont exposés à un bruit très important, l’employeur devra tout mettre en œuvre pour les en protéger.

Comment définir une protection collective ? 

La protection collective est un dispositif que l’on met en place pour protéger les employés des dangers auxquels ils se trouvent exposés au travail.

Il existe 4 grands types de protection collectives :

  • La protection par éloignement consiste à mettre en place un balisage ou une déviation par exemple, afin que le salarié puisse toujours éviter le danger.
  • La protection par obstacle comme un garde corps, un échafaudage, des filets anti-chute ou des filets par-gravats par exemple, vise à empêcher que le salarié ne se trouve en danger.
  • La protection par atténuation d’une nuisance comme l’insonorisation d’un local, l’aspiration des poussières ou encore la ventilation par exemple, permet de limiter au maximum les risques pour la santé des salariés qui y sont exposés.
  • La protection par consignation d’une fonction dangereuse est quant à elle utilisée sur les interventions les plus délicates.

Comment mettre en place les protections collectives en entreprise ?

La protection collective est définie selon l’article L.4121-2 du code du travail, à la rubrique des « Principes généraux d’une démarche de prévention ».

La protection collective fait partie comme les protections individuelles des 9 principes généraux de la prévention en entreprise.

La prévention collective est indispensable lorsque les mesures de prévention concernant l’élimination ou encore la réduction du risque ne suffisent pas à protéger efficacement les salariés.

Parmi les nombreux risques pour lesquelles la protection collective doit être mise en place, on peut citer les exemples suivants :

  • Pour prévenir les risques de chutes en hauteur sur des bâtiments ou les chutes sur un sol glissant
  • Pour éviter les risques lors de la manipulation de produits dangereux
  • Pour limiter l’exposition au bruit
  • Pour limiter l’exposition à la poussière

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Savoir-Bricoler
      Logo
      Shopping cart