La taille douce des arbres

Je ne vais pas vous surprendre en vous disant que cette taille est une taille non agressive de l’arbre. Cette taille est parfois appelée taille raisonnée, en opposition avec la taille intensive. L’arbre est un être vivant et cette façon de procéder lui conservera toute sa vitalité. Cette technique lui permet de mieux respirer, il reçoit mieux la lumière et de par ce fait, il va pousser et s’épanouir d’une plus belle manière. cette taille est en fait beaucoup moins agressive.

La taille douce reste un élément important pour devoir conserver la bonne santé de l’arbre. Les arbres fruitiers donneront ainsi des récoltes régulières chaque année avec aucune année blanche ou peu productive. Cette taille doit se faire au début de la croissance de l’arbre, lorsqu’il est jeune et doit s’opérer une fois par an, par observations. Elle devra continuer tout au long de la croissance de l’arbre et régulièrement.

Je mettrais en opposition cette taille avec celle qui doit intervenir lorsque l’arbre a déjà grandit et atteint sa taille adulte. Lorsque l’arbre a atteint sa maturité, il est plus résistant ce qui n’étonnera personne.

Pourquoi une taille douce?

Il se peut qu’un arbre soit en situation de vieillissement. Vous observerez alors que l’arbre n’a plus la vitalité qu’il devrait avoir et semble dépourvu de sa belle aisance. Il sera donc nécessaire de lui procurer une taille douce car ne vous inquiétez pas, l’arbre n’est pas forcément mort. Le dessèchement progressif des branches n’est pas une fatalité en soit, faites confiance à votre arbre, libre de ses choix. Il sera reconstituer son volume en quelques années. Cette taille douce a donc des vertus qui ne vous aurons pas échappé c’est pour cela que nous allons voir dans cet article comment et pourquoi réaliser une taille douce des arbres.

Mise en oeuvre de la taille douce d’un arbre

Vous devez pour cela, enlever les branches mortes, les bois sans bourgeons et les rameaux indésirables. En enlevant les branches mortes vous évitez à l’arbre de porter trop de poids et le fait de le rendre plus léger l’aidera dans sa croissance. Mais ne vous attaquez pas à un élagage important. Les bois morts peuvent être conservés au pied de l’arbre. Ce travail fera conserver à l’arbre toute sa vivacité essentielle. Couper les branches les moins vigoureuses en conservant les plus grosses mais toujours dans un esprit d’aspect naturel. Il faut rajeunir l’arbre en quelque sorte, tout simplement et ceci est vrai pour n’importe quel arbre que vous devrez tailler. Prenez du recul et observez bien comment se présente l’arbre dans son aspect général. L’observation est primordiale pour ne pas faire apparaître de disproportion entre la partie gauche de l’arbre et la droite. Il doit être parfaitement symétrique. Essayez autant que possible de libérer la partie au coeur de l’arbre, ainsi il aura plus de facilité à respirer. De plus la lumière y pénétrera plus facilement.

Synthèse

Une coupe douce ou raisonnée des arbres est donc à mettre en opposition avec une coupe dure. Elle préservera la bonne santé de l’arbre et lui évitera les maladies. Cette taille peut être réalisée sur tous les types d’arbre, les peupliers comme les chênes ou encore les arbres fruitiers.

Chaque arbre pousse de manière différente mais chacun à besoin d’être taillé à un moment ou à un autre. Nous appelons cela aussi la taille en vert, terme souvent utilisé pour notre culture de la vigne qui est une activité très présente dans notre belle région du sud ouest. Cela consiste a ébourgeonner plutôt que couper visant à maximiser l’évolution de la croissance.

Le port naturel de l’arbre est ainsi respecté lui donnant aisance et croissance.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler