Au cours de ces dernières années, le prix de l’électricité, du gaz et du fioul a progressivement grimpé. Ainsi, de plus en plus de foyers français craignent particulièrement l’hiver. Durant la saison hivernale, il faudra continuellement allumer le système de chauffage, ce qui alourdit les factures énergétiques. Quelques propriétaires cherchent donc des moyens efficaces pour réaliser des économies en énergie.

Les principales mesures à prendre

Certains gestes du quotidien peuvent alourdir les factures de chauffage des ménages. Pendant l’hiver ou l’automne, certaines personnes oublient par exemple de fermer leurs fenêtres. Les courants d’air froid venant de l’extérieur entraînent déjà des déperditions de chaleur qu’il faut à tout prix éviter. Dans ce contexte, il faut fermer tous les volets à partir de 16 heures ou même avant cela quand il neige.

Afin de réaliser des économies d’énergie, il est aussi conseillé de régler la chaudière à la bonne température. En réglant le thermostat entre 20 et 22 °C, on profite d’un confort thermique optimal. Idéalement, il faudrait programmer l’heure de mise en marche de la chaudière. Celle-ci devrait fonctionner de 5 h à 9 h pendant la matinée et de 16 h à 22 h pendant la soirée. En paramétrant le minuteur intégré, on arrive à ménager l’appareil et à réduire sa consommation énergétique. Enfin, il est de mise d’entretenir cet équipement. Un désembuage complet s’impose pour préserver les performances des différents composants. L’intervention d’un chauffagiste sera alors indispensable. Ce professionnel pourra également remplacer les pièces défectueuses pour prévenir les pannes.

Les travaux d’isolation : une valeur sûre

Pour réduire significativement  ses futures factures de chauffage, chacun doit effectuer des travaux d’isolation. Les aménagements réalisés permettent d’éviter les ponts thermiques et de diminuer les déperditions de chaleur. Il existe à ce jour deux types de procédés. On peut opter pour le bardage de façades extérieures ou choisir l’isolation par l’intérieur. Cette seconde technique est bien moins contraignante et bien plus économique. Elle consiste à fixer des isolants sur des zones vulnérables de la maison comme la toiture ou les combles.

Auparavant, ce type de projets n’était pas à la portée de tout le monde. Cela a toutefois changé depuis l’adoption du Pacte Energie Solidarité. Cette initiative permet aux familles modestes de profiter d’une offre d’isolation à 1 euro. Néanmoins, il faudra régler certaines formalités pour bénéficier de cette formule. Les intéressés doivent aussi remplir quelques conditions imposées par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

Voter pour cet article