Aluminium recyclé : pour une économie circulaire dans le secteur de la construction

Que ce soit pour limiter les émissions de gaz à effet de serre ou pour préserver les ressources naturelles, l’économie circulaire est perçue comme une réponse idéale aux défis environnementaux actuels. Ce type d’économie qui prône l’utilisation des matériaux de seconde vie comme l’aluminium recyclé s’intègre parfaitement au domaine de la construction. Découvrez ce qu’il faut savoir sur l’aluminium recyclé et sur l’économie circulaire ainsi que leurs enjeux dans le secteur de la construction.

Les principales choses à savoir à propos de l’aluminium recyclé

L’aluminium recyclé provient de la transformation des déchets post-consommation. Ces matériaux récupérés sont au préalable soumis à une sélection rigoureuse avant de subir un traitement par décapage. Après cette première étape, l’aluminium passe par la phase de refusion et d’affinage qui consiste à faire fondre le métal puis à le dégazer. Ce procédé obligatoire permet d’extraire l’aluminium et de le séparer des impuretés et des autres matériaux afin d’avoir un alliage optimal. Le taux d’élimination des éléments indésirables dépend de la qualité que le producteur souhaite obtenir : il est donc conseillé de privilégier une marque experte en aluminium recyclé haut de gamme afin d’effectuer le meilleur achat.

Il existe généralement deux méthodes par lesquelles est récupéré l’aluminium qui est destiné à être transformé. La première technique repose sur un tri des résidus d’aluminium, des déchets et autres débris récoltés un peu partout sur des objets qui ne sont plus opérationnels. Ceux-ci peuvent provenir du secteur de la construction, du secteur de l’automobile, des fabriques d’emballage en aluminium ou des industries de modification dudit matériau.

La seconde technique de recyclage est quant à elle moins contraignante que la première. Cette autre méthode consiste à recueillir les restes d’aluminium qui n’ont pas été utilisés par les usines de fabrication. Il s’agit là des chutes neuves résultant de la découpe et de la transformation du matériau. Ce procédé permet donc d’éviter tout gaspillage.

aluminium recyclé

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

Contrairement à l’économie linéaire, l’économie circulaire peut être considérée comme une solution écologiquement vertueuse. Le fonctionnement de l’économie linéaire repose sur une production de richesse qui entraîne le tarissement des ressources. L’économie circulaire quant à elle se base sur le recyclage et le renouvellement.

L’un des premiers objectifs de l’économie circulaire est de résoudre le problème de la durabilité limitée des produits et matières premières qui reçoivent de fortes demandes sur le marché mondial. Cette forme d’économie conservatrice prône une utilisation intelligente et optimale des ressources rares ou difficilement accessibles.

De plus, l’économie circulaire est un excellent moyen pour baisser le taux de chômage. En effet, cette méthode favorise la création de nouvelles activités dans des domaines comme la gestion des ressources naturelles, l’éco-conception et la gestion des énergies renouvelables. Cela contribue à faire naître de nombreuses opportunités d’emploi et permet aussi aux territoires concernés d’attirer des investissements à grande échelle.

L’économie circulaire fonctionne généralement en cinq étapes. Il y a d’abord l’étape de l’utilisation qui veut que le produit soit choisi selon la durabilité et de l’usage qui lui est destiné. Cette sélection doit être effectuée sur la base d’une prise en compte des impacts environnementaux et sociaux perpétrés par la conception dudit produit et par les phases de son cycle de vie.

Ensuite, il y a le partage qui consiste à donner, prêter, échanger, vendre ou acheter d’occasion afin de maximiser la durée de vie du produit. Mais avec une telle utilisation prolongée, tout objet peut se détériorer, quelle que soit sa résistance. C’est alors qu’intervient la phase de la réparation qui est l’un des piliers de l’économie circulaire. L’étape suivante est celle du réemploi. Elle consiste à réutiliser le produit restauré. Enfin, nous avons la phase de recyclage qui prend en compte la récupération de l’objet en fin de vie et sa remise à neuf pour sa transformation en un autre produit.

Pourquoi l’aluminium recyclé est-il adapté à une économie circulaire dans le domaine de la construction ?

En France, les déchets provenant du secteur de la construction atteignent chaque année près de 40 millions de tonnes. Ce taux élevé de déchets produits est en partie dû à l’utilisation de l’aluminium qui est connu comme étant l’un des matériaux les plus affectionnés dans le domaine du BTP. Pour limiter la consommation des ressources et passer d’une économie linéaire à une économie circulaire dans le secteur de la construction, il s’avère donc nécessaire de se pencher sur le cas de l’aluminium.

Réputé pour être recyclable à l’infini, l’aluminium peut être exploité à 100 % à la fin de son cycle de vie. De plus, cette remise à neuf n’altère en rien la qualité de base du matériau, ce qui permet de profiter au maximum de la phase de réutilisation prônée par l’économie circulaire. Cette méthode régénératrice est idéale pour limiter l’extraction de la bauxite (le minerai grâce auquel est obtenu l’aluminium).

économie circulaire

Il est également important de noter que la création de l’aluminium vierge est un processus qui est très gourmand en énergie. En plus de nécessiter un énorme budget, cette quantité d’énergie utilisée favorise l’émission des gaz à effet de serre qui polluent l’atmosphère. À titre illustratif, on peut citer le fait que l’aluminium était plus cher que l’or (notamment dans les années 1800), compte tenu de son extrême difficulté d’extraction. Mais de nos jours, le recyclage de ce minerai permet une économie d’énergie qui atteint un taux de 95 %. Ainsi, l’aluminium recyclé dans le secteur de la construction est une solution économique, mais également une alternative écologique.

Il faut également noter que l’économie circulaire dans le secteur de la construction fait forcément référence à la durabilité. Sur ce plan aussi, l’aluminium recyclé répond pleinement aux attentes. En effet, l’avenir du recyclage de l’aluminium est très prometteur, car les déchets qui sont constitués de ce matériau sont quasi intarissables et peuvent être réutilisés à l’infini. Toutes ces évidences font de l’aluminium recyclé un exemple idéal pour une véritable économie circulaire en boucle perpétuelle dans le domaine de la construction.

Aluminium recyclé et économie circulaire dans le secteur de la construction : quels sont les avantages ?

Dans le secteur de la construction, l’économie circulaire mise en place grâce à l’aluminium recyclé offre certains avantages non négligeables.

Réduction des dépenses totales

L’adoption de l’économie circulaire rendue possible dans le domaine de la construction grâce à l’utilisation de l’aluminium recyclé favorise la diminution des déchets produits par les projets de construction. Cette gestion intelligente des détritus permet de faire face à l’urgence écologique en limitant l’impact environnemental des chantiers.

Le contrôle des déchets et leur réutilisation font également baisser la consommation des matières premières ainsi que le prix de leur transport. De plus, l’aluminium recyclé lui-même permet d’effectuer des économies sur l’éclairage et la climatisation, car il s’agit d’un matériau qui laisse filtrer la lumière du soleil et l’air naturel par la même occasion. Il ne nécessite pas non plus un entretien fréquent, ce qui constitue aussi un avantage économique considérable.

Durabilité améliorée

L’utilisation de l’aluminium recyclé pour une économie circulaire dans le secteur de la construction est une solution qui favorise la durabilité environnementale des bâtiments. Les édifices conçus en suivant cette norme sont particulièrement plus résistants tout en conservant un poids léger. L’objectif de cette démarche est notamment de créer des mines urbaines en transformant les villes en principaux points d’approvisionnement de matière première et d’aboutir progressivement à un recyclage total de l’aluminium.

Optimisation de la valeur de revente

Les bâtiments qui répondent aux normes de l’économie circulaire et qui ont de surcroît été construits en partie avec de l’aluminium recyclé ont une valeur majorée lors de la revente. En effet, de nombreuses études ont prouvé que les édifices qui disposent de certifications pour la durabilité et favorisant l’aspect écologique sont plus susceptibles d’attiser l’intérêt des prospects.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler