Comment tailler un cerisier ?

Le cerisier est un arbre fruitier dont sa floraison intervient en mars avril. Il est caractérisé par des fleurs blanches. Les différentes variétés de cerisier lui rendent un aspect très esthétique lorsqu’il est en fleur.

Il ne faut pas trop l’arroser mais suffisamment de façon à ce que les racines absorbent correctement tous les sels minéraux contenus dans l’eau. Il s’adapte à tous les types de sol mais cependant les sols ne doivent pas être trop humides.

Il est préférable d’arroser le cerisier à son pied, tout comme tout autre arbre fruitier car autremement cela pourrait favoriser la pousse de mauvaises herbes.

Ceci est donc la priorité pour ainsi obtenir de bons fruits bien rouges et bien goûtus et juteux.

En bref, n’arrosez votre cerisier que si le temps est vraiment trop sec.

Cet arbre est généreux et doit avoir la place de pousser. Il a donc besoin d’un espace dégagé pour pouvoir s’étoffer.

Le cerisier fait partie de la famille des arbres à feuillage caduc c’est à dire qu’il perd l’ensemble de son feuillage à l’automne.Très présent sur nos terres d’Europe, le cerisier est un arbre robuste qui peu atteindre plus de huit mètres.

Il existe différents types de cerisiers donnant soit des cerises sucrées soit des cerises acides.

Cela dit, la taille sera identique selon le type de cerisier.

Comment taille t-on un cerisier ?

Quelques outils vous suffiront pour tailler un rosier, un sécateur et peut-être un coupe branche pour les branches un peu plus grosses.

Nettoyez bien vos outils et bien les aiguiser. Un travail bien fait commence par s’équiper d’outils en parfait état.

Vous vous demandez quand la taille du cerisier doit être faite ? Comme la plupart des arbres fruitiers, la taille du cerisier sera à effectuer sur la période entre novembre et mars.

Il suffit de couper simplement toutes les extrémités des branches, cependant ne les coupez pas trop courtes. Des coupent franches sont nécessaires afin de ne pas obtenir de déchirures au niveau des parties coupées.

Quelques règles sont cependant primordiales à respecter !

Privilégier les branches se trouvant à l’intérieur de l’arbre, ne laissant que celles se trouvant à l’exterieur.

Plusieurs types de taille peuvent être envisagées comme la taille « parasol » qui consistera à amener la sève vers les branches les plus horizontales mais ceci n’est qu’un exemple.

L’avantage de cette taille est de pouvoir ainsi obtenir des branches plus basses et donc récolter les cerises plus facilement.

La récolte reste quant même le graal à atteindre.

Vous pouvez tout à fait respecter une taille « traditionnelle » et tailler le cerisier dans sa verticalité.

Le principe de taille des branches reste le même en gardant les plus grosses et couper l’extrémité des ramifications (ou rameaux) à quelques centimètres.

Bien regarder là où se trouvent les bourgeons, même si certains doivent être coupés mais il faut en laisser un certain nombre, sous peine de sacrifier une année complète de développement de votre arbre.

Eviter les déchirures car celles-ci mettrons plus de temps à la cicatrisation, préférez une coupe nette le plus souvent possible. Il est possible de mettre du cicatrisant spécial sur les parties les plus abîmées. Surveiller ce que cela donne régulièrement pour ne pas que la gangrène s’installe.

Il n’est pas necessaire de tailler le cerisier tous les ans, tout dépend de sa pousse mais tous les trois ou quatre ans devraient largement suffire.

Durant cette période, couper également les bois morts et-ou les bois malades.

Au niveau de l’entretien de l’arbre, vérifier régulièrement qu’aucun parasite n’est présent sur l’écorce.

Il est possible mais pas indispensable de mettre de l’angrais au pied du cerisier, angrais spécial arbre fruitier mais ceci est surtout vrai pour un arbre jeune qui vient d’être planté.

La surveillance est très importante car il est préférable de se rendre compte d’une maladie assez rapidement car généralement elle progresse très vite sans que l’on s’en rende compte.

Vérifier si aucun nid de parasites n’est présent.

fleuraison du cerisier

Conclusion :

Le cerisier est un arbre fruitier très résistant sous réserve de le préserver des maladies (acariens ou autres parasites dévastateurs, champignons…).

Sa floraison s’effectue de mars à avril et la récolte de ses fruits quant à elle se fera de juin à juillet.

Bien respecter les périodes de taille.

Bien respecter également l’arrosage de l’arbre.Il est fort interressant de vous équiper d’un récupérateur d’eau pour l’économie que celui-ci vous procure.

Tailler un arbre quel qu’il soit ne s’improvise pas mais tout le monde est capable de le faire sous réserve de respecter certaines règles élémentaires.

Et surtout, comme à chaque fois, n’oubliez pas les gants et les lunettes de protection.

Si tout est bien respecté, vous pourrez obtenir une récolte entre mai et juillet d’une abondance sans pareil, fruit (et ceci sans jeu de mot) de votre travail. Cette récolte peut évidement être plus ou moins importante en fonction des différentes variétés et de la situation climatique.

Une récompense bien méritée.

Les cerises ainsi récoltées se conservent quelques jours mais elles peuvent tout à fait être congelées.

Notes :

Si vous ne deviez planter qu’un seul arbre fruitier, privilégié le cerisier, sous réserve d’avoir l’espace nécessaire car il vous offrira une floraison de couleurs sans commune mesure annonçant la venue du printemps et une surface d’ombre également appréciable.

Vos yeux et vos mains sont également vos outils, préservez les !

Privilégiez toujours la sécurité !

Même si votre travail de taille n’est pas parfait, ne vous inquiétez pas, surtout si c’est l’une des premières. Prenez votre temps pour bien observer le travail accompli au fur et à mesure, observer l’aspect général de l’arbre et essayer le mieux possible de respecter une symétrie des branches qui rendra votre cerisier harmonieux.

Il ne vous reste plus qu’à regarder pousser votre arbre.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler