Comment tailler un prunier ?

L’entretien d’un prunier et donc la taille sont des éléments à ne pas négliger pour ainsi obtenir un bel arbre qui vous donnera de beaux fruits savoureux. Si le prunier n’est pas correctement entretenu, il se peut qu’il ne fleurisse pas ou pas assez mais il faut rester humble devant la nature et patienter deux ou trois ans avant que le prunier commence à donner quelques fleurs et donc quelques fruits.

Le prunier est surtout cultivé en Europe et en Asie du Sud-Ouest (Caucase, Moyen-Orient).Les fruits que donnent le prunier sont de couleurs et de tailles différentes, la plus commune et la plus connue d’entre elle étant la Reine Claude, goût très apprécié des connaisseurs.

Beaucoup d’autres espèces de prunier existent mais nous n’en feront pas l’éloge dans cet article.

Quant tailler son prunier?

Le prunier se taille généralement entre novembre et mars, ce qui laisse une large plage d’organisation. La sève se concentre mieux dans les racines et la cicatrisation des branches coupées sera également meilleure.

Nous verrons cependant dans deux autres articles comment tailler un cerisier et comment tailler un olivier, techniques pas forcément similaires mais toujours pour un résultat impeccable.

Les outils

Les outils qui nous serviront à tailler un prunier sont assez traditionnels. Il vous faudra simplement un sécateur mais attention à prendre des outils de bonne qualité et bien entretenus.

Pour l’entretien des outils coupants comme le sécateur, je préconise un bon nettoyage avant utilisation (avec par exemple de l’alcool modifié que vous trouverez en pharmacie ou de l’alcool à brûler.).

Vérifier avant usage si la lame du sécateur est bien aiguisée, si nécessaire de petites limes ou outils spécifiques au réaffûtage existent sous un moindre coût. N’utiliser pas d’outil du style taille haie car il faut obtenir une coupe de branches nette et précise, ce que n’offre pas ce genre d’outil.

Et n’oubliez pas les EPI (équipement de protection individuel) comme les gants et les lunettes ! Un escabeau ou une échelle vous sera certainement nécessaire pour accéder aux branches les plus hautes, assurez-vous simplement de sa stabilité lorsque vous montez dessus.

Nous verrons cependant dans deux autres articles comment tailler un cerisier et comment tailler un olivier, techniques pas forcément similaires mais toujours pour un résultat impeccable.

La taille

Il est nécessaire de tailler son prunier une fois par an de façon à ce qu’il ne prolifère pas trop. Pour la taille d’un prunier, je parlerais de taille raisonnée, comme toute chose, ne cherchez pas, et ceci comme beaucoup de personnes le font, à obtenir un arbre presque nu car celui-ci mettrait trop de temps à repousser.

Commencer par regarder l’aspect général du prunier, une simple observation peut vous faire gagner du temps. L’observation est primordiale et posez-vous les bonnes questions comme celle qui consiste à se demander :

– je coupe cette branche ou je ne la coupe pas ? Une fois coupée, il sera trop tard.

Cela n’est pas si stupide que cela, c’est du bon sens, c’est tout ! Les branches du prunier sont toutes de différente longueur et de différentes grosseurs. Vous avez généralement une branche principale et ses ramifications (petites branches plus fines rattachées à la branche principale).Ces ramifications ne sont pas un problème en soi, il faut en couper certaines, en essayant de garder les plus jolies. Si nous prenons l’exemple d’une branche principale et de ses ramifications, le résultat final sera d’obtenir un « Y » en coupant les ramifications à leur moitié.

Ne coupez ni trop court ni trop long. Si la branchette est coupée trop courte, celle-ci mettra trop de temps à repousser, si elle est coupée trop longue la sève mettra plus de temps à aller jusqu’à son extrémité.

Le fait de la couper en son milieu est un bon compromis. Ceci permet de garder une bonne croissance de l’année écoulée. Faire le tour de l’arbre et penser à couper de préférence les branches se trouvant à l’intérieur de l’arbre ce qui lui donnera la possibilité de s’évaser un peu plus chaque année. Il arrive que quelques grosses sections de branches soient à couper mais ceci reste relativement rare.

Garder également à l’esprit que la plus grosse concentration de fruit se fera sur les branches les plus grosses, ce qui semble évident à dire mais cette attention particulière vous évitera de faire des bêtises et d’obtenir une récolte moins abondante.

taille fruitiere prunier

Couper également les branches trop à proximité d’un toit ou d’une fenêtre, cela préservera d’une part votre toiture et vous ouvrira une vue plus agréable. N’hésitez pas à couper toutes les branches mortes, une méthode simple pour s’en affranchir est de couper le bout de la branche et d’observer si le bout de la tige est verte (branche saine) ou marron (branche morte).

De plus si cette branche a déjà donnée des fruits c’est qu’elle n’est certainement pas à couper. Il est judicieux de se concentrer sur cinq ou six branches principales de façon à ne pas surcharger le prunier que se soit aussi bien en terme de poids qu’en terme d’abondance de branches.

Egaliser au possible la hauteur des branches ce qui donnera au prunier un aspect plus harmonieux. Essayer de garder la concentration de sève sur les branches les plus grosses ou branches principales. Répéter l’opération sur toutes les branches-branchettes de l’arbre en gardant bien à l’esprit qu’il ne faut pas tout couper pour éviter d’obtenir un squelette.

Rattraper un prunier mal taillé demande un travail considérable qui n’est pas toujours réalisable.

Conclusion

Des gestes simples et de bon sens restent la clé de la taille, pas simplement celle du prunier mais aussi celle des arbres fruitiers en général.

Ce travail n’est pas un travail très difficile à effectuer mais demande sérénité et observation. Tailler le prunier par temps sec et ensoleillé si possible, il est toujours plus agréable de travailler par une belle lumière. Ne pas commencer un travail de taille lorsqu’il gèle ou lorsqu’il pleut.

Ne montez pas dans l’arbre autant que faire se peut, vous risqueriez de l’abîmer mais ceci reste encore du bon sens. Inutile de faire appel à un professionnel, la taille d’un prunier reste relativement simple à effectuer si toute fois certaines règles sont bien respectées. Bien respecter les périodes de taille pour qu’ainsi le prunier soit alimenté en sève au bon moment.

Prenez quelques instants pour bien vérifier que toutes les branches ont bien été taillées. Plus le temps passera, plus le travail de taille sera long en terme d’heures mais ceci reste toujours plaisant. Bien nettoyer l’aire de travail et ranger ses outils dans un endroit dépourvu d’humidité.

Nous avons donc vu dans cet article une méthode de taille parmi d’autres mais représente l’avantage d’être simple et est l’une des méthodes les plus reconnues par les paysagistes.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler
Logo