La cuve récupération d’eau de pluie

L’eau est indispensable pour une alimentation et une hygiène parfaite au quotidien. Cette quantité d’eau peut varier d’une famille à l’autre, elle n’est pas constante et peut fortement impacter un budget.

Il est devenu vital de faire des économies d’eau, c’est pour cela que la cuve de récupération d’eau de pluie pourra vous être d’une grande utilité.

Voyons comment tout cela fonctionne.

Fonctionnement de la cuve

La cuve de récupération d’eau de pluie recueille les eaux provenant de votre toit. Elle est reliée à une ou plusieurs gouttières en fonction de la quantité d’eau que vous désirez stocker.

L’eau est acheminée et stockée dans la cuve munie d’un réservoir plus ou moins important et d’un filtre permettant de traiter l’eau recueillie. L’eau peut ensuite être distribuée à divers endroits de la maison ou du jardin.

Généralement, cette eau sert à l’arrosage du jardin mais avec des installations plus importantes et des cuves de grande capacité, l’eau stockée peut aussi servir à l’hygiène dans la maison comme les douches ou le lave linge par exemple.

Les différentes cuves de récupération d’eau de pluie

Il faudra choisir celle qui vous conviendra le mieux en fonction de l’usage que vous en aurez et de la place disponible.

Cuve hors-sol

Cette cuve se positionne en dehors de l’habitation, à l’extérieur. Elle peut se placer sous une gouttière et se positionne à même le sol.

  • L’avantage de ce système est qu’il est très simple à installer.
  • L’inconvénient est que le stockage de l’eau est limité en quantité et doit être vidée l’hiver.

Cuve enterrée

Cette cuve est destinée à être sous la surface du sol et est préconisée pour la récupération d’une plus grande quantité d’eau. Elle est réservé aux professionnels comme les agriculteurs qui ont de grandes parcelles à irriguer.

  • L’avantage est que vous pouvez stocker une quantité très importante d’eau qui peut être gardée plus d’un an. Elle ne sera victime d’aucune bactéries ou algues grâce au système de filtrage.
  • L’inconvénient est son installation puisqu’elle demandera des travaux plus importants et l’intervention d’un professionnel pour sa mise en service.

La cuve enterrée est souvent équipée de filtres, d’aérations, d’indicateur de niveau, d’un système de trop plein… Elle est pour cela plus sophistiquée.

Demandez nous un devis pour votre assainissement

En cliquant sur envoyer, vous acceptez que nous collections les informations inscrites dans le formulaire afin de recevoir une proposition commerciale.

Choisir la bonne cuve

Si vous avez décidé d’adopter un récupérateur d’eau de pluie, quelques éléments importants sont à prendre en considération.

Le volume

  1. Pour choisir le volume le plus adapté pour votre cuve, il faut tout d’abord prendre en compte la surface de votre toit. si elle est réduite, il vous faudra une cuve de moyenne capacité mais si vous avez une surface de toiture plus importante, la cuve devra être en conséquence.
  2. La pluviométrie de votre région sera à prendre en considération.
  3. Les besoins en eau pour votre foyer. Déterminez si l’eau récupérée servira à votre usage ménager ou simplement à arroser le jardin.

Le matériau

  1. Le béton qui est très résistant et pourra contenir une grande quantité d’eau. De plus, la cuve est peu corrosive et rehausse le PH de l’eau de pluie. Le béton est une matière poreuse qui retient les impuretés, ce qui peut être un désavantage.
  2. Le polyéthylène sera le matériau à privilégier pour une installation en extérieur. Il est plus léger et plus facile à installer. Cette matière ne retient pas les impureté ce qui est un avantage mais généralement, les capacités de stockage sont plus faibles.

Comment installer ma cuve ?

L’installation varie selon le modèle choisit et l’installation préconisée.

Cuve hors-sol

  1. C’est la solution, la plus facile à mettre en place. Une fois l’emplacement choisi, il faudra bien aplanir la zone et la rendre bien horizontale.
  2. Il est possible de positionner la cuve sur des parpaings plutôt que directement au sol.
  3. Ensuite, il faudra préparer toutes les descentes de gouttières et les raccorder à un seul et même tuyau. Ce tuyau sera a raccorder à la cuve.
  4. Des filtres en amont seront à installer de façon à rendre l’eau la plus propre possible.

Cuve enterrée

  1. Choisir l’emplacement là aussi, le plus judicieusement possible.
  2. Creuser un trou prévu pour recevoir la cuve. Les parois devront être bien lisses.
  3. Déposer au fond du trou un lit de sable d’au moins 20 cm d’épaisseur. Cela assurera la stabilité de la structure et empêchera toute déformation.
  4. Tous les raccordements entre la cuve et les descentes pluviales seront à réaliser de la même façon que pour la cuve hors-sol.

Entretenir ma cuve de récupération de pluie correctement

L’entretien de la cuve récupérateur d’eau de pluie doit être entretenue régulièrement et avec la plus grande rigueur. Cet entretien préservera la longévité de votre équipement. Toute la chaîne composant le système de récupération allant des tuyaux et des raccordements, en passant par l’inspection de l’intérieur de la cuve devront faire l’objet d’une attention particulière.

Vider complètement la cuve une fois par an pour les cuves de faible quantité, pour les plus grandes capacités, un vidage tous les deux ans suffit mais il faudra surveiller la propreté de l’eau, sa concentration en PH…

Réglementation en vigueur

Avant de pouvoir installer et utiliser une cuve de récupération d’eau de pluie, il faut connaître certaines normes, savoir ce que vous pouvez et avez le droit de faire.

  • L’eau récupérée doit provenir du toit et ne doit en aucun cas provenir du sol.
  • Cette eau est non potable (sauf traitement spécial) et ne devra donc être utilisée que pour l’extérieur ou des tâches ménagères.
  • L’eau potable doit être acheminée vers la maison par un réseau séparé.
  • Sur un grand terrain (champ ou autre), le point d’eau doit être stipulé avec une mention « eau potable » ou « eau non potable ».
  • Des dérogations déposées en mairie seront obligatoires pour un usage ménager (dérogations délivrées par la DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales).

Nous avons vu dans cet article les différents types de récupérateur d’eau de pluie. Cette eau de pluie peut être utilisée pour divers choses tout en respectant les réglementations en vigueur. Il faudra choisir judicieusement l’emplacement de votre cuve de façon à ce qu’elle vous apporte le meilleur rendement.

Ce qui est certain, c’est que les économies réalisés grâce à ce système sont loin d’être négligeables. N’hésitez plus, installez une cuve de récupération d’eau de pluie !

Jean-michel
Jean-michel

Je m'appelle Jean-Michel, et j'ai longtemps travaillé comme technicien de service après-vente pour des pompes à chaleur et systèmes de climatisation. Cette expérience m'a non seulement permis de développer une expertise technique dans ce domaine, mais a aussi renforcé ma passion pour le bricolage et la construction. Mes weekends et mon temps libre sont souvent consacrés à divers projets autour de la maison. Que ce soit pour construire une nouvelle étagère, rénover une pièce, ou même imaginer et réaliser de petites innovations pour améliorer le confort de mon foyer, chaque projet est une nouvelle aventure. Cette passion pour le bricolage est plus qu'un passe-temps, c'est une véritable source de satisfaction personnelle, me permettant de mettre à profit mes compétences techniques de manière créative et pratique.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Savoir-Bricoler
      Logo
      Shopping cart