L’assainissement de vos eaux usées

Assainir les eaux usées sa maison est obligatoire pour préserver l’environnement. Les eaux usées de sa maison se jettent en effet dans les cours d’eau et il faut qu’ils soient traités au préalable. Le traitement des eaux usées peut se faire de deux manières. La première consiste à relier son habitation au tout à l’égout, appelé également système collectif du traitement des eaux usées. Cependant, cela n’est pas toujours possible si l’on habite trop loin de la ville. Il faut alors recourir à la seconde option qui consiste à faire installer par des professionnels un dispositif de traitement autonome des eaux usées, également appelé assainissement individuel.

Lorsque l’on fait construire sa maison, il y a beaucoup de données à prendre en compte avant même de pouvoir monter le premier mur. L’une d’entre elles est l’évacuation des eaux usées et son assainissement.

Si votre maison est située dans une zone reliée au système collectif de traitement des eaux usées, vous n’aurez aucuns soucis, mais si ce n’est pas le cas, il vous faudra trouver un dispositif individuel d’assainissement de vos eaux usées. Il existe de plusieurs sortes des dispositifs individuels de traitement des eaux usées, et le choix du matériel va dépendre des besoins de chacun ainsi que du terrain (pente, roche etc.).

Nous aborderons toutes les questions que vous pouvez vous poser en la matière, aussi bien concernant les moyens techniques, les interrogations pratiques, les coûts, le fonctionnement, le tout en vous offrant quelques définitions vous permettant de savoir quels sont les tenants et les aboutissants du traitement de l’eau.

Le contexte : définitions et précisions

Avant d’effectuer des travaux dans le but de mettre en place un dispositif d’assainissement des eaux non collectif, il est important de connaître les tenants et les aboutissants de tout le contexte général, en matière d’épuration des eaux. Nous allons dans cette partie vous détailler tous les termes et principes que vous devez connaître pour être mieux informé, et comprendre quel est l’intérêt d’un tel système en fonction de la réalité. Vous pourrez ainsi mieux comprendre le principe d’épuration des eaux, d’assainissement collectif et non collectif, les différentes eaux que nous rejetons, et leur impact sur l’environnement, la définition d’une micro station d’épuration, d’une fosse septique ou d’une fosse toutes eaux, ainsi que leurs différences.

Un point sur l’épuration des eaux

L’épuration des eaux consiste à un assainissement des eaux usées par notre fait, dans le but qu’elles soient rejetées ensuite dans la nature en évitant un maximum de pollution. Elle est un devoir auquel nous devons tous nous plier, et nous avons plusieurs choix pour ce faire.

L’épuration, un devoir de chacun

En effet, le fait de prendre en charge cette épuration nous est proposé de deux manières selon la configuration de notre habitation. Soit nous avons l’opportunité de nous raccorder au réseau public, pour profiter de l’assainissement collectif, qui est pratiqué pour la plupart des particuliers. Mais certaines maisons ne peuvent pas en profiter, celles-ci devront alors prévoir un moyen personnel de procéder à cette épuration, en mettant en place un dispositif d’assainissement non collectif.

Concernant les eaux que nous rejetons, il en existe de deux sortes. On distingue alors d’une part les eau vannes, que nous traiteront dans un prochain paragraphe, mais aussi les eaux grises.

Les eaux grises

Les eaux grises sont considérées comme étant les moins polluantes. Celles-ci proviennent de tout ce qui touche aux bains et douches, mais aussi à l’eau de vaisselle ou à celle qui est rejetées par le biais de notre machine à laver. Elles sont bien moins polluantes que les eaux vannes, car elles sont faites d’eau chaude en générale, et les bactéries qui s’y développent ont le pouvoir de neutraliser les agents lavants, en les dégradant.

Informations : Avez vous déjà entendu parlé des adoucisseurs d’eau ? Nous vous invitons à en apprendre plus sur les adoucisseurs pour avoir une eau pure, voir le lien suivant : comparatif adoucisseur d’eau

Les eaux vannes ou eaux noires

Les eaux vannes sont les plus polluantes des eaux que nous rejetons, celles-ci concernent toutes celles qui sont relatives aux déchets organiques, soit pour être plus précis, l’eau de nos toilettes qui sont faites d’urines ou de matières fécales. Elles sont particulièrement dommageables aussi bien pour l’environnement que pour la santé.

Le risque des eaux vannes

Les déchets humains sont composés de bactéries et de virus qui sont alors rejetés dans les eaux vannes, c’est ce qui implique leur dangerosité. Elles sont très chargées en azote et cette particule est très dommageable pour l’environnement. Ce sont ces eaux là qui ont alors le plus besoin d’être traitées avant leur rejet dans la nature.

Nous allons voir maintenant les différents moyens de traiter les eaux usées.

Demandez nous un devis pour votre assainissement

En cliquant sur envoyer, vous acceptez que nous collections les informations inscrites dans le formulaire afin de recevoir une proposition commerciale.

Qu’est-ce que l’assainissement collectif ?

Lorsque nous prenons une douche, que nous faisons la vaisselle ou que nous allons aux toilettes, nous rejetons des eaux usées. Et celles-ci ne peuvent bien sûr pas être rejetées à l’extérieur sans bénéficier d’un traitement, pour la simple et bonne raison qu’une pollution très importante pourrait en découler. La plupart des foyers peuvent bénéficier donc de ce que l’on appelle l’assainissement collectif, un service public d’épuration des eaux appelé le réseau du tout à l’égout.

Les stations d’épuration

Vos eaux usées vont alors être acheminées vers des stations d’épuration. Celles-ci, grâce à des techniques diverses, vont veiller à ce que vos eaux usées soient nettoyées, et assainies, dans le but d’être ensuite rejetées, ou de repartir dans le circuit, sous forme d’eau potable. C’est à cela que sert l’assainissement collectif.

Qu’est-ce que l’assainissement non collectif ?

La plupart des foyers français bénéficient de l’assainissement collectif, par le biais des égouts, puis des centrales d’épuration. Mais selon les zones géographiques, certaines personnes ne peuvent pas disposer de ce service public. Elles ont malgré tout l’obligation légale de s’occuper elles-mêmes de leurs eaux usées, en mettant en place ce que l’on appelle un assainissement non collectif.

Assainir soi-même ses eaux usées

Il y a encore quelques années, on utilisait la fosse septique dans ces cas précis, mais celle-ci a été interdite, et remplacée par de nouvelles méthodes. L’assainissement, dans tous ces cas, est effectué au sein de l’habitation du particulier, les dispositifs étant généralement installés dans les jardins, sous la terre, pour pouvoir pallier à cette obligation.

1. La fosse septique : récemment interdite

La fosse septique était l’élément qui était le plus utilisé précédemment concernant l’assainissement non collectif. Celle-ci n’avait pour vocation que de récupérer les eaux des toilettes sans y inclure les eaux ménagères, soit les eaux vannes mais pas les eaux grises. Aujourd’hui, la fosse septique n’est plus utilisée.

Les aspects négatifs de la fosse septique

Comme nous venons de vous l’évoquer, la fosse septique est aujourd’hui interdite, après un arrêté de l’année 2008. Aujourd’hui, on impose alors de traiter toutes les eaux, qu’elles soient des eaux grises ou des eaux vannes. Le procédé que l’on utilise alors est la fosse toutes eaux, qui vient remplacer la fosse septique, ou en tout cas un procédé comme la micro station d’épuration qui est plus globale dans son action.

2. La fosse toutes eaux pour remplacer la fosse septique

Depuis 2008, la fosse septique est interdite, car celle-ci n’avait pour vocation que de traiter les eaux vannes. Celles-ci ont donc été supprimées, en faveur d’une nouvelle solution qui les remplace directement, ce sont les fosses toutes eaux.

Une solution plus complète

Même si les eaux vannes sont autrement plus souillées et dommageables pour l’environnement que les eaux grises, la législation impose aujourd’hui que lors d’un assainissement non collectif, ces deux types d’eaux soient traitées. C’est ce que propose alors la fosse toutes eaux, remplaçante directe de la fosse septique, mais aussi la micro station d’épuration, qui s’occupe de toutes les eaux également, et représente aujourd’hui une solution privilégiée.

3. Le meilleur système d’assainissement autonome : la Micro-station

Dispositif tout-en-un d’assainissement individuel, la micro-station d’épuration intervient dans le cas où une habitation ne peut pas être reliée au système d’assainissement collectif. Cette fosse sceptique améliorée intervient alors de manière totalement autonome pour traiter les eaux usées, que ce soit les eaux vannes des toilettes ou les eaux ménagères de la salle de bain et de la cuisine.

Seul un professionnel spécialisé dans la gestion de l’eau et de l’assainissement non collectif (ANC) sera à même de vous proposer le produit le plus adapté à votre cas particulier. Sagéau pourra mettre son expertise à votre service pour choisir avec vous le matériel le plus adéquat : micro-station d’épuration individuelle ou dispositif compact, l’installer puis l’entretenir chaque année. Leurs techniciens qualifiés dans le traitement des eaux usées ainsi que leurs nombreux partenaires constitueront la meilleure équipe pour assainir vos eaux usées.

4. Qu’est-ce que le lagunage ?

La nature est incroyablement bien faite. En effet, en n’utilisant que des éléments naturels, on peut laisser l’assainissement s’effectuer, avec un procédé que l’on appelle le lagunage, et qui est également largement plébiscité par les propriétaires non raccordés à l’assainissement collectif.

Soleil, bactéries, vent et plantes

Le principe du lagunage est largement étudié bien sûr, mais il est complètement naturel. Il emploie en effet des éléments tels que le soleil et le vent, le premier ayant des propriétés assainissantes prouvées, mais aussi des plantes qui ont pour effet d’offrir de l’oxygène à l’eau et des bactéries aérobies qui vont avec le concours de ces éléments permettre l’assainissement des eaux.

On évoque aussi fréquemment le terme lagunage lorsque l’on aborde tout ce qui touche à l’assainissement non collectif. Les spécialistes de ce type de dispositif l’adoptent souvent dans leurs conversations, et nous allons tenter de vous expliquer quel est son principe pour que vous puissiez y voir un peu plus clair.

Un principe naturel

Le lagunage est un procédé naturel visant à épurer et à traiter l’eau, et il a pour vocation de n’utiliser que des techniques et éléments naturels. Des bactéries aérobies, associées aux éléments comme le vent, le soleil ou des plantes, vont permettre de dégrader les souillures de l’eau. C’est donc une forme de décantation, sur du long terme, et on peut camoufler le système avec des plantes.

Saviez- vous qu’il existe des aides pour installer son assainissement ?

Pourquoi mettre aux normes son assainissement

Les eaux usées ont plusieurs impacts sur l’environnement lorsqu’elles ne sont pas traitées en bonne et due forme. Qu’il s’agisse de déchets provenant de nos toilettes, ou de ceux qui concernent les eaux souillées récupérées après une douche, une machine à laver ou une vaisselle, la pollution est bien réelle.

Les eaux souillées et l’écologie

Le fait de rejeter des eaux souillées sans les avoir traitées au préalable, cela est très dommageable pour l’environnement et les espèces vivantes. Ce sont les cours d’eau qui sont les plus touchés par cette pollution, les fleuves, les rivières, mais aussi la mer bien sûr. Ce sont les espèces vivantes aquatiques qui sont le plus touchées et risquent des pertes importantes dans leurs populations, voire même la disparition de certains animaux.

Etant donné qu’il est obligatoire de disposer d’un système d’assainissement pour son logement, les particuliers ou collectivités ne pouvant être reliés au tout à l’égout se verront dans l’obligation de faire appel à un professionnel de l’assainissement individuel et de la gestion de l’eau pour faire installer un dispositif autonome d’assainissement.

Jannot G
Jannot G

Salut ! Je m’appelle Jannot, et maintenant que j’ai raccroché les gants de travail, je prends un tout nouveau départ. Pendant des années, j’ai dirigé ma propre entreprise dans le bâtiment, spécialisée dans la construction de maisons et le terrassement. C’était le genre de job qui vous fait sentir chaque muscle le soir, mais qui vous donne aussi une sacrée fierté à chaque nouveau projet terminé.

      Savoir-Bricoler
      Logo
      Shopping cart