Le laurier rose : taille, semis et bouture

Incontournables, les lauriers roses dans le midi ! Ils ornent jardins, avenues et ronds- points, sont plantés en isolés ou font de belles haies fleuries.

Planté en pleine terre cet arbuste peut dépasser les 4m mais si vous l’installez en pot il sera d’une croissance bien plus raisonnable, dans ce cas (en dehors des régions à climat doux), pensez à le rentrer en hiver car il craint le fort gel.

Les cochenilles ont tendance à s’installer sur ses branches, il faut être vigilant car leur présence entraîne l’arrivée de la fumagine et les lauriers roses prennent alors une vilaine couleur noire.

Le bouturage est très facile, il se fait même dans l’eau : à pratiquer en juillet-août quand il fait bien chaud. La taille n’est pas obligatoire mais permet d’éviter le dégarnissement de l’arbuste à la base. Evitez  cependant de tailler trop sévèrement car cela compromettrait la prochaine floraison qui de ce fait serait moins importante .

Cette plante apporte incontestablement une note méditerranéenne au jardin, ne vous en privez pas car elle pousse très bien en pot. Dans les régions à climat doux, où les gelées ne sont pas fortes, le laurier-rose planté en pleine terre atteint 4 m de haut.

Certaines variétés sont plus résistantes au froid que d’autres, mieux vaut se renseigner avant de l’installer.

Son nom latin est nérium oleander, il appartient à la famille des apocynacées.

Le laurier-rose a des fleurs simples ou doubles et de couleurs assez variées puisqu’outre le rose il se décline en blanc, rouge, saumon, jaune.

Ses feuilles longues et fines sont coriaces et persistantes elles constituent un décor permanent.

Cette plante adore le soleil mais aime les arrosages et fleurit d’autant plus qu’on lui apporte eau et engrais.

Cultivé en pot dans les régions froides, le laurier-rose doit être rentré avant l’hiver dans un endroit frais.

Vous pouvez le tailler légèrement en fin de floraison pour lui garder un port harmonieux mais évitez une taille sévère.

Mise en garde : toute la plante est très toxique.

Quand et comment tailler les lauriers roses

On croit souvent que les lauriers-roses trés présents dans le midi, poussent sans rien demander.

Certes ils aiment cette région où soleil et chaleur se donnent le mot et sont habitués aux canicules estivales, mais ces plantes ont besoin de soins et surtout d’arrosages, non pas pour leur survie mais pour la beauté de la floraison.

Laissés à l’abandon, les laurier-rose qui savent s’adapter, referment leurs feuilles et laissent leurs fleurs se dessécher, un moyen comme un autre de s’économiser !

La meilleure façon de s’occuper de ces belles plantes ? Leur donner de bons arrosages réguliers. Inutile de passer tous les soirs avec le jet, histoire de les rafraîchir, le plus efficace est de mettre le tuyau à leur pied et de laisser couler un moment, la terre s’imprègnera bien et les racines auront leur dose d’eau.

Si vous arrosez ainsi copieusement il vous suffit de le faire une fois par semaine, c’est suffisant pour les pieds installés en pleine terre; évidemment si vous les avez dans des pots c’est différent et il faudra leur donner plus souvent de l’eau.

Tant que vous y êtes, surveillez l’arrivée des pucerons, je viens de voir que les miens en avaient sur les tiges florales et ce n’est pas trés bon pour la plante.

Encore quelques semaines de floraison et les lauriers-roses commenceront à se reposer, il sera alors temps de couper les fleurs fanées afin que la plante ne s’épuise pas.

Semer des graînes ou faire une bouture de Laurier Rose

Quelques gousses de laurier-rose ont échappé au sécateur à l’automne et en ce moment elles sont ouvertes et offrent au vent leurs fines graines qui ne demandent qu’à s’envoler.

Bien sûr il est possible de tenter des semis avec celles que l’on peut récupérer mais franchement il est bien plus facile de multiplier cette plante par bouturage ou marcottage.

Vous voulez quand même tenter l’expérience ? Alors, semez vos graines dans un mélange de tourbe et de sable, maintenez une bonne humidité et surtout laissez vos semis à la chaleur, au moins 20 degrés pas moins,  sinon la levée ne se fera pas.

Essayez plutôt de faire des boutures, c’est simple, et vous aurez rapidement des plants de bonne taille. Les boutures mises dans l’eau s’enracinent trés bien, à faire au printemps (bouture herbacée) ou en été sur du bois semi-ligneux.

Allez, tenez-moi  donc au courant de vos essais de multiplication du laurier-rose !

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler