Bien entretenir & laver les vêtements

L’entretien des vêtements est une tache quasi quotidienne. Même si la machine à laver assure la lessive, il reste encore beaucoup à faire avant que tous les vêtement ne se trouvent rangés dans l’armoire des chambres.

Les étiquettes

Aujourd’hui, c’est la loi, les vêtements doivent comporter une étiquette indiquant la composition exacte de tous les tissus, y compris les doublures et parementures. Les sigles symbolisent le mode et la température du lavage préconisé ou du nettoyage à sec, l’usage ou non du chlore, le principe de séchage conseillé et les possibilités de repassage.

Logo etiquette lavage des vêtements

Le lavage en machine

Par sécurité, séparez les coloris clairs des coloris foncés et regroupez les textiles par matière : le coton et le lin vont ensemble, le synthétique se lave séparément.

Les machines modernes comportent toutes un ou plusieurs programmes ou préprogrammes respectueux des textiles, avec un essorage modulable.

  • Pour le coton blanc, le plus facile à entretenir, il est toujours possible de faire un dernier rinçage blanchissant avec une dose d’eau de Javel.
  • Les cotons de couleurs grand teint se lavent à 40°C ; au-delà, les couleurs risquent de ternir.
  • Les cotons de couleurs non garanties se lavent à 30°C et ne sont jamais mélangés aux cotons de couleurs claires, par précaution.
  • Les synthétiques se lavent à 40°C maximum et certains ne doivent pas être essorés fortement.
  • La laine, le cachemire et la soie nécessite le programme spécifique « laine » avec balancement du tambour, une température de lavage limitée à 40°C et un essorage très doux.

La lessive

Ne surdosez pas la lessive en machine, c’est inutile, voire nocif pour les textiles qui s’usent exagérément.

Ne pas mettre plus de lessive pour laver les vêtements

D’après le statistiques, le linge mis en machine n’est plus très sale et n’a pas besoin de trop de lessive.

Adoptez des shampooings spéciaux pour la laine, la soie, les couleurs foncées et les textiles délicats.

Pour les vêtements de bébé, diminuez la dose et utilisez des paillettes de savon ou des microbilles, plus douces.

Les mauvaises odeurs

Les textiles captent certaines odeurs fortes et persistantes. Un produit récent, à vaporiser sur tous les tissus d’ameublement et sur les vêtements, absorbe les odeurs sans pour autant parfumer.

Le détachage

La nature de la tache est aussi importante que celle du support textile, naturel ou synthétique. Plus une tache est nettoyée tôt, plus elle a de chances de s’effacer. Avant toute chose, absorbez la tache de votre mieux sans l’étaler, avec un papier essuie-tout.

comment détacher ses vêtements

Les nouveaux détachants tous textiles suppriment les taches en douceur. Conformez-vous expressément aux modes d’emploi. Il faut verser le détachant liquide sur la tache juste avant de laver le vêtement. Qu’il soit en coton, en soie, en laine ou en synthétique, il est impératif de ne pas attendre pour obtenir le meilleur résultat.

Noir c’est noir

Le coton noir, maintes fois lavé, a tendance à virer au vert ou à se ternir et à passer au gris sale. Utilisez une lessive spéciale en gel, conçue pour les textiles foncés ; elle préserve remarquablement le noir.

Plongez le vêtement dans l’eau froide additionnée de deux verres de vinaigre d’alcool blanc. Rincez à l’eau claire, puis avec une eau parfumée de quelques gouttes de lavande, pour neutraliser l’odeur vinaigrée.

Nettoyage en teinturerie

Le passage chez le teinturier est conseillé pour tous les lainages, qui craignent le lavage à l’eau.

N’attendez pas qu’ils soient raides d’encrassement, car même le plus serviable des teinturiers ne pourrait faire de miracle. Signalez les taches et surtout, si vous vous en souvenez, précisez la nature de ces dernières, ce qui lui permettra d’employer les produits adéquats.

Détacher ses vêtements

Les taches d’urine et de sang

Sur tous les textiles, sauf la soie ; lavez à l’eau froide. Cependant, la décoloration est possible sur le coton claire avec de l’eau de Javel ; sinon, utilisez une eau ammoniaquée (10 volumes d’eau froide pour 2 volumes d’ammoniaque).

Les taches d’encre

Sur tous les tissus, sauf la rayonne : tamponnez avec de l’alcool à 90° puis lavez.

Les taches de fruits

Sur du coton clair : versez de l’eau froide et le jus d’un citron, puis lavez à l’eau chaude et rincez avec de l’eau javellisée. Sur la laine : appliquez le détachant, puis répétez le lavage et rincez à l’eau douce.

Les tache grasses

Sur le coton clair

Passez du savon de Marseille à sec dessus et dessous la tache, puis lavez à l’eau très chaude et rincez en ajoutant de l’eau javellisée.

Sur le coton de couleur

Passez du savon sec dessus et dessous la tache, lavez à l’eau chaude et rincez le vêtement à l’eau claire.

Sur le synthétique

Versez du détachant tous textiles sur la tache et lavez à 40°C immédiatement après, avec une dose de produit versé dans le tambour.

Sur la soie

Osez le détachant tous textiles si le vêtement sali a déjà été nettoyé. Lavez au pur savon de Marseille, puis rincez abondamment avec une eau adoucie. Sur de la soie neuve, soyez particulièrement prudente avec les couleurs.

Sur la laine

Prenez toutes les précautions car c’est un tissu fragile. Appliquez le détachant en douceur et lavez immédiatement à la main ou en machine cycle très doux.



Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler