Loir dans le grenier ou dans les combles que faire ?

Les loirs sont les plus gros rongeurs de la famille des gliridae, juste derrière le lérot et le muscardin. Nommé loir gris, loir commun ou loir vulgaire, ce petit mammifère est surtout actif la nuit lorsqu’il n’hiberne pas, parfois dans notre grenier ou dans les combles de notre maison. Il « niche » également les cloisons et les matériaux isolants (notamment la laine de verre). C’est pour cette raison, qu’il n’est pas si simple de se débarrasser de ces rongeurs. Pour les loirs, les choses se compliquent du fait que cette espèce bénéficie d’une protection juridique européenne.

Quel est ce rongeur ?

Les loirs mesurent de 15 à 20 cm et ont une queue poilue de 10 à 18 cm, un poids de 80 à 200 grammes. Ils ont un pelage gris, les côtés peuvent tirer au brun ou rouge, et leurs joues et ventre sont blancs.

Leurs yeux sont entourés de poils noirs, ce qui le fait ressortir. Au-dessus de sa tête légèrement allongée se trouvent de petites oreilles rondes et son museau a des tentacules (barbes), qui peuvent détecter les obstacles la nuit. Il sécrète une substance collante sous ses pattes, ce qui lui permet de maîtriser la plupart des mouvements verticaux, car il se déplace à peine au sol, mais c’est un excellent grimpeur et sauteur, très agile. Son espérance de vie est estimée entre 7 et 9 ans.

Les loirs grinçaient des dents très rapidement pour faire fuir les prédateurs, mais ils poussent également des sifflements et des cris aigus pour avertir les autres du danger à proximité. Le bout de sa queue peut tomber pour éviter que les prédateurs ne tentent de l’attraper.

Loir mignon
C’est mignon un loir…

Comment savoir si un loir est présent dans la maison ?

Les loirs préfèrent se cacher dans les greniers, les combles ou les toits. Ils se frayent toujours un chemin vers les hauts niveaux de l’habitation. Certains signes prouvent leur existence :

  • Vous entendez des bruits étranges de petites pattes dans vos combles.
  • Des câbles électriques seront rongés.
  • Revêtement isolant endommagé. 
  • Peut-être que vous le croiserez la nuit, car il est facile à identifier mais c’est rare, cet animal est très prudent.

Dégâts causés par les loirs

Initialement, étant donné leur nature, ces animaux étaient connus pour manger des structures en bois ou en laine de verre. De ce fait, ils vont attaquer les cloisons de votre habitation, fragiliser ces dernières et poser un risque pour la sécurité des personnes qui y vivent. De plus, parce qu’ils ont besoin d’hiberner, ils pourront s’introduire dans votre maison à l’automne et s’installer dans le grenier.

En plus de causer divers dommages et dégradations structurelles d’un point de vue pratique, cette intrusion deviendra également la base de bruits désagréables. Enfin, à travers les selles et les sécrétions, les loirs sont également à l’origine de maladies comme la salmonellose.

Remède efficace pour faire fuir un loir de vos combles

Les ultrasons

L’appareil émettra des sons que vous ne pourrez pas entendre, mais l’animal se sentira très mal à l’aise. Par conséquent, il tentera de s’échapper dès que possible. Disposez plusieurs appareils dans le grenier. Il est préférable de choisir cet équipement pour qu’il réponde pleinement à vos attentes et soit efficace.

Les ultrasons ne peuvent pas traverser les murs. Par conséquent, il est nécessaire de placer au moins un appareil dans chaque pièce de la maison.

Un piège

Si vous ne voulez pas risquer de tuer ce petit rongeur, mais que vous voulez juste le chasser, pensez à des pièges à loir ou à des cages à loir. En l’attrapant, vous pourrez l’emmener loin de la maison. Parce que c’est un animal très sédentaire, si vous le placez assez loin, à quelques kilomètres, il est peu probable que vous le voyiez revenir. Les pièges à double entrée sont plus puissants que les pièges à une seule entrée comme celui-ci :

Les loirs mangent des graines, des fruits, des larves, des noix et des œufs. Vous pouvez donc choisir de les séduire. Il est préférable d’avoir quelques pièges pour augmenter les chance de pouvoir les attraper. Au moins 2. Éviter de trop toucher le piège

☛ Posez votre piège dans toutes les pièces de la maison, chambre, salle de bain, cuisine, grenier, etc. L’appât doit ensuite être placé à l’endroit souhaité où le piège est installé. 

Le matin, récupérez le piège pour voir si vous avez capturé un animal. 

Il est préférable de contrôler les pièges fréquemment afin que l’animal ne souffre pas de malnutrition et ne soit pas enfermé trop longtemps. Remettez-le ensuite dans la nature.

Quelles sont les solutions préventives ?

Inutile de chasser les loirs, le plus simple est de les empêcher de vivre avec vous. Vous savez désormais que leur extrême agilité leur permet d’atteindre la hauteur de la maison et de s’y réfugier. Ensuite, il faut les empêcher d’atteindre ces nids confortables. Voici quelques précautions :

  • Les plantes grimpantes recouvrant les murs, comme le lierre, sont à entretenir régulièrement, il faut donc les tailler à au moins un mètre de l’entrée du grenier. 
  • Ne stockez pas de nourriture dans le grenier ou dans les combles, c’est ce qui les attire. 
  • Faites très attention à l’espace sous les tuiles du toit. C’est par là que le loir se faufile. 
  • Observer toutes les ouvertures supérieures à 2 cm en bloquant ou en plaçant un grillage fin.

Ces précautions vous évitent d’avoir à tuer cet animal qui est protégé par la législation européenne, cela pourrait entraîner des sanctions à votre égard.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler