La toiture végétale : principes et avantages

Après avoir longtemps peiné à s’imposer en France, les toitures végétales gagnent peu à peu du terrain dans notre cher pays, en milieu urbain comme à la campagne. Partie intégrante de la culture architecturale des pays scandinaves – Les maisons traditionnelles Vikings étaient déjà recouvertes d’une couche de lichens et d’herbes – Ce sont les Allemands qui ont modernisé et stimulé le développement de ce type de toiture depuis les années 60. Favorisée par une politique gouvernementale volontariste, 10% des toits nouvellement construits en Allemagne est recouvert de végétaux.

Inspirés par le bon exemple allemand, d’autres pays prennent ce chemin. La Suisse et l’Autriche imposent à tout nouveau toit plat ou dont l‘inclinaison est quasi nulle, une couverture végétale. La mairie de Tokyo a quant à elle légiféré afin qu’un tapis vert recouvre au moins 20% de la surface de toute toiture d’au moins 3’000 mètres carrés et même à Paris toute nouvelle construction ne prévoyant pas d’espace vert au sol doit en construire un sur sa toiture.

Cet engouement nous amène donc à nous poser les questions suivantes : quels sont les avantages de ces toitures végétales ? Quels toits peuvent s’en doter et quelles sont les contraintes techniques de ce type de construction ?

Qu’est ce qu’un toit végétalisé ? De quoi est-il composé ?

Toiture végétalisée, toiture végétale ou bien toit vert, sont trois expressions pour le même principe qui consiste à verdir une toiture. Différents types de végétations peuvent être utilisés sur différents types de toits, mais une constante demeure, le procédé de base reste le même. Sur la base d’une charpente plus robuste qu’une charpente classique sont appliquées les couches suivantes :

La couche d’étanchéité

On commence tout d’abord par une couche d’étanchéité qui sépare la maison de la structure vivante. Cet isolant est constitué de deux membranes, une première imperméable ainsi qu’une deuxième ultra résistante chargée de contenir les assauts des racines.

Le substrat

Ensuite vient s’ajouter le substrat de croissance, mélange de terre, d’écorce, de compost végétal ainsi que de pierres poreuses. Le but de ce mélange est de créer un sol propice au développement des plantes qui soit plus léger que la terre. Car une fois gorgée d’eau le poids de cette couche augmente considérablement. C’est directement sur cet agrégat que s’enracinent et vivent les plantes. Selon l’inclinaison du toit et les végétaux choisis, l’épaisseur de ce substrat peut varier de 10 à 30 cm.

La couche végétale

Et enfin la partie immergée de l’iceberg, la couche végétale …

Suivant le climat, l’environnement extérieur ou bien l’usage que chacun souhaite faire de sa toiture, elle peut se muer en prairie engazonnée, steppe parsemée de lichens ou bien en véritable jardin arboré. Afin de limiter l’entretien de sa toiture nous conseillons les plantes vivaces du genre sédum. Outre le faible entretien elles poussent vite et sont aussi plus résistantes aux températures extrêmes.

types plantes toit vegetale

Quels sont les plus des toits verts pour le bâtiment et ses occupants ?


Au-delà de l’aspect esthétique, le principal avantage d’une toiture végétalisée pour les occupants du bâtiment, se retrouvent dans les bénéfices d’une isolation exceptionnelle.

Inertie thermique

L’inertie thermique produite par le végétal agit comme un véritable climatiseur naturel. En effet, durant les périodes fortement ensoleillées la température à la surface d’un toit classique peut grimper jusqu’à 65 degrés alors que dans les mêmes conditions la température de la membrane sur laquelle repose le tapis végétal sera d’environ 17 degrés. Beaucoup moins d’énergie sera alors nécessaire pour le chauffage et la climatisation. Le premier gros + des toits végétaux est donc économique !

Résistance

Toujours dans cette optique il faut aussi souligner la plus grande durée de vie des toitures habillées de vert ! L’usure de nos toits est due aux rayons solaires qui rendent les tuiles cassantes ainsi qu’aux intempéries qui les endommagent directement. La couche végétale et son substrat isolent totalement la toiture du soleil et les végétaux se révèlent être une excellente barrière protectrice contre toute sorte d’aléa climatique.

Isolation phonique

Cette barrière est aussi un isolant phonique très efficace. Herbe et terre se révèlent de parfaits murs anti-bruit, isolant dans un havre de paix ses occupants. Solution idéale donc pour tous ceux vivant à proximité d’autoroutes, voix ferrées ou même sous un couloir aérien.

Quels sont les avantages de ces toitures pour la ville et son environnement ?

Gage de durabilité du bâtiment et de confort de ses occupants, nous allons voir comment les toitures végétalisées peuvent aussi apporter des solutions à certains problèmes urbains.

C’est par exemple pour éviter d’accroître la capacité de leurs égouts que les Allemands ont développé les toits verts. Pas bête puisque 5% à 10% des coûts de traitement de l’eau peuvent être économisés grâce à la végétation. En effet, telles des éponges, les toits végétaux absorbent jusqu’à 50% de l’eau qui tombe sur les toits. Une partie de cette eau est absorbée par les plantes, une autre est rejetée dans les airs par évaporation et une autre enfin est rejetée dans les canalisations avec un temps de retard, ce qui favorise un écoulement à plus faible débit et plus étalé dans le temps.

L’eau constamment évaporée capte les particules de pollution et les pollens. Les polluants captés par les plantes sont ensuite stockés dans le substrat qui nourrit le végétal et les micro-organismes qui s’y développent. Les plantes vigorifiées ensuite rejettent d’autant plus de dioxygène dans l’air. Ces deux phénomènes assainissent considérablement l’air des centres urbains, le rendant humidifié et moins sale (l’air sec des zones polluées est responsable des irritations des yeux et des voies ORL de leurs habitant).

Meilleure gestion de l’eau, air assaini, meilleure santé des habitants et durabilité du bâti les écotoits permettent aussi une parfaite insertion dans le paysage et donnent une touche design écolo aux nouvelles constructions. Jugez par vous même !

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler