Comment choisir un revêtement de sol de qualité ?

Trouver le revêtement de sol idéal pour sa maison n’est pas une mince affaire. Devant les nombreuses possibilités qui existent, certains critères sont indispensables pour un choix de qualité. Les pièces à rénover, leur usage, les atouts et limites liés à chaque sol et l’esthétique sont autant de paramètres à prendre en compte.

Choisir un revêtement de sol adapté à chaque pièce

Est-ce la chambre, le salon, la cuisine, la salle de bain? Le choix de votre revêtement dépend en premier lieu de la pièce à laquelle il est destiné. Par exemple, un parquet stratifié dans la salle de bain sera tout à fait adapté tant la résistance de ce type de sol est bonne.

Les pièces humides

La cuisine et les salles de bains sont quotidiennement exposées aux projections d’eau et aux salissures. Elles sont donc soumises à des nettoyages fréquents. Le carrelage est privilégié pour sa facilité d’entretien, sa résistance à l’humidité et aux chocs. Toutefois, vous pouvez opter pour un sol vinyle ou un parquet stratifié, à condition de choisir un modèle hydrofuge.

Les pièces de vie


La robustesse, l’esthétique et le confort sont des critères phares dans le choix du sol au salon ou dans la salle à manger. Ainsi, vous pouvez opter pour un carrelage à effet, un beau parquet massif, un linoléum, un sol vinyle ou PVC. Pour les chambres, adoptez les revêtements offrant une bonne isolation acoustique : parquet, béton ciré ou sols en fibre naturelle.

Les lieux de passages

Les halls d’entrée et les couloirs sont des lieux soumis à des frottements fréquents. Il est recommandé de choisir un revêtement résistant aux rayures et à l’abrasion. Le carrelage demeure le plus approprié et le plus facile à entretenir. A défaut, privilégiez les revêtements de sol décoratifs et résistants.

Adapter son choix aux avantages et inconvénients de chaque revêtement


Il existe une diversité de revêtements de sol. La connaissance des atouts et des limites y afférant vous orientera vers un choix qualitatif.

Le sol stratifié est moins coûteux, facile à entretenir et simple à installer. Il se distingue par son design varié et son esthétique. Cependant, il eest important de vérifier si le sol en question est résistant à l’eau ou non.

Le carrelage est le revêtement le plus durable et le plus facile à entretenir. Parfaite imitation de tous les types de revêtements, il est très résistant aux chocs et aux rayures. Néanmoins, le carrelage est froid sous les pieds et risque de se fissurer rapidement s’il est de mauvaise qualité.

Le sol en PVC est résistant au poinçonnement et aux taches. C’est un bon isolant phonique qui se distingue par sa facilité d’entretien et son prix particulièrement abordable. En revanche, il peut avoir tendance à jaunir avec le temps, selon les modèles.

Le linoléum est connu pour ses caractéristiques hypoallergéniques et antiseptiques. Durable et facile d’entretien, il s’illustre par sa résistance aux brûlures. Toutefois, il est sensible à l’humidité et complexe à installer.

Le parquet massif se démarque par sa robustesse et sa résistance. Bon régulateur thermique et hygrométrique, c’est un investissement durable qui peut être rénové plusieurs fois. Cependant, il peut être très coûteux et sensible à la température.

Le béton ciré à l’avantage de conserver et de diffuser de la chaleur. Il est aussi simple d’entretien que la porcelaine. Néanmoins, il peut être long à installer avec des coûts d’achat et de pose élevés.

Conformer son choix aux normes de classifications

La norme UPEC et la norme EN ISO 10874 sont les deux systèmes utilisés dans la classification des revêtements de sol.

Le système UPEC prend en compte quatre notions qui permettent d’évaluer la pertinence de l’utilisation d’un revêtement. Il s’agit : 

  • de l’usure ;
  • du poinçonnement ;
  • de la résistance à l’eau
  • et de la tenue aux tâches et agents chimiques.

À chaque élément du classement UPEC est associé un chiffre allant généralement de 1 à 4. Plus le classement est élevé, plus le chiffre est important et plus le degré d’exigence est important. Pour une cuisine par exemple, on recommande un revêtement classé U3, P3, E2, C2.

La norme EN ISO 10874 classifie les revêtements en fonction de leur usage et de l’intensité d’utilisation. Elle est séparée en trois parties : domestique, commercial et industrie. Elles sont ensuite classifiées par type d’usage : modéré, général, élevé, très élevé.

Une concordance de ces deux normes garantit la qualité et la durabilité de votre revêtement de sol.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler
Logo