Récupération d’eau de pluie pour les toilettes : comment faire ?
Voter pour cet article

On assiste peut-être au crépuscule de l’âge d’abondance en ressources naturelles que notre génération choyée a connu ces dernières décennies. Ces ressources en effet ne sont pas inépuisables et Dame Nature ne nous offre pas, hélas,  des possibilités infinies. Si on prend l’exemple de l’eau, beaucoup de régions dans le monde subissent actuellement un stress hydrique sévère.

Cette situation devrait nous inciter à anticiper un mode de vie compatible avec une utilisation plus sobre et plus durable de cette denrée rare qu’est l’eau. Il existe aujourd’hui des systèmes de récupération d’eau de pluie qui permettent de couvrir en grande partie les besoins domestiques en eau. Si cette eau n’est pas propre à la consommation humaine, on peut noter néanmoins qu’elle peut parfaitement convenir à d’autres fins telles qu’une utilisation pour les toilettes. Si on considère qu’à chaque utilisation, 9 litres sont en moyennes consommés par la chasse d’eau et qu’un adulte utilise les WC en moyenne 4 fois par jour, on en arrive, tenez-vous bien, à 13.000 litres d’eau consommées par un individu sur une année en moyenne. C’est donc, peu de dire qu’une récupération des eaux de pluie pour les WC, peut permettre de réaliser des économies conséquentes au niveau du budget du ménage.  Comment s’y prendre ? Nous vous disons tout dans cet article.

Pourquoi récupérer l’eau de pluie pour alimenter les WC ?

La récupération de l’eau pour les WC est, dans une certaine mesure, un acte écologique fort en vue de contribuer à faire face aux défis en termes de développement durable auxquels l’humanité est confrontée. Au-delà de la symbolique écologique, ce geste simple vous permettra également d’abaisser votre consommation en eau potable et d’alléger ainsi votre facture d’eau.

Il faut noter que la raréfaction de l’eau potable va contribuer au renchérissement de cette ressource dans les prochaines années et décennies. Pour la décennie à venir, on s’attend à une hausse de 10% du prix de l’eau potable. Les études montrent que plus de 50% de nos besoins hydriques ne nécessitent pas une eau potable et peuvent par conséquent être convenablement assurés par l’eau de pluie. C’est le cas de l’eau que nous utilisons pour nos toilettes. L’eau de pluie est une eau de bonne qualité contenant peu de calcaire et peu de minéraux, elle ne constitue donc pas une menace pour la tuyauterie.

Comment installer un système de récupération d’eau de pluie pour les toilettes ?

L’utilisation de l’eau pluie pour les toilettes nécessite des travaux plus complexes que la simple récupération d’eau. Ce projet nécessite en effet d’être soigneusement étudié avant de vous lancer. Il est possible d’opter pour une cuve enterrée dans le sol ou exposée au niveau du sous-sol. Pour les toilettes, privilégiez la cuve enterrée qui a une capacité de stockage plus importante que la cuve hors-sol.

Pour l’installation du dispositif, il est nécessaire d’avoir une pompe afin que l’eau pluviale puisse être acheminée à partir de la cuve vers les canalisations. Il existe deux modèles de pompes ; la pompe de surpression et la pompe immergée. Cette dernière convient surtout pour la cuve enterrée. Pour rendre l’eau propre à l’usage dans les toilettes, il faut au préalable la filtrer. Il existe plusieurs types de filtres : l’osmoseur, le stérilisateur UV, le filtre à charbon actif et le filtre céramique. Il faut également pour compléter le matériel d’installation, un système anti-retour qui permet de bien différencier les deux conduits d’eau celui de l’eau potable et celui de l’eau de pluie. Il est possible d’acheter au niveau des commerces, des kits complets de récupération d’eau de pluie pour les WC. N’hésitez pas à recourir aux services d’un spécialiste.

Retrouvez tous les détails de l’expérience de Frédéric Wetzel ici : https://www.consommerdurable.com/2010/06/recuperer-l-eau-de-pluie-pour-un-usage-sanitaire-toilettes-le-retour-d-experience-de-frederic/