Quels sont les critères de choix d’un sèche-serviette de salle de bain ?

La salle de bain doit être fonctionnelle, avoir un beau design et répondre à l’ensemble des besoins du propriétaire. Face à cela, lors de son aménagement, il est indispensable de penser à laisser une place à chaque meuble, accessoire et appareil électroménager. L’un des appareils auxquels il faudra penser est le sèche-serviette pour salle de bain qui permet à la fois de chauffer les serviettes et la pièce.

Cependant, pour ne pas étouffer ou avoir un niveau de puissance insuffisant, il faudra impérativement choisir votre sèche-serviette selon plusieurs critères. 

Quel est l’intérêt du sèche-serviette de salle de bain ?

Tout d’abord, la fonctionnalité principale du sèche-serviette est de chauffer les serviettes et de les sécher, comme son nom l’indique, mais aussi augmenter la température de la pièce. Cependant, il faut savoir que les sèche-serviettes ne présentent pas tous les mêmes caractéristiques. Par exemple, si le propriétaire désire avoir un équipement qui permet une chauffe plus rapide de l’ensemble de sa salle de bain, il sera préférable d’opter pour un modèle muni de soufflerie. En effet, le sèche-serviette ventilateur permet d’augmenter la température de la pièce en moins de 5 minutes. Ce qui vous offre un gain considérable en confort. 

Enfin, le bon choix d’un sèche-serviette vous évitera :

  • Les éventuelles coupures ;

  • une surchauffe de la pièce ;

  • des serviettes mal séchées.

Pour ce faire, il est préférable de se tourner vers des modèles réglables. Ces derniers sont dotés d’une technologie qui offre la possibilité de maintenir une température régulière dans la pièce.

Comment choisir un sèche-serviette pour salle de bain ?

Que ce soit pour rénover une salle de bain ou simplement pour mieux l’équiper, il vous est aujourd'hui essentiel d’y ajouter un sèche-serviette. Cependant, pour jouir de ses avantages, il n’est pas conseillé de le choisir de façon aléatoire. Pour sélectionner un modèle adapté à vos besoins et à votre espace, il est important de prendre en compte plusieurs critères.

Tout d’abord, la puissance du sèche-serviette est l’un des paramètres les plus importants dans votre choix. Pour ce faire, prenez en compte la superficie de la salle de bain et le niveau de chauffe dont vous avez besoin. De ce fait, pour atteindre une température moyenne de 20 °C, il faudra se diriger vers une puissance de 95 W/m². 

Ensuite, le deuxième critère concerne les fonctionnalités du sèche-serviette. Plus il y en aura, plus vous gagnerez en confort. Vous pourrez opter pour un modèle classique en tubes ronds, mais pour une superficie d’échange considérable, avec les serviettes et la pièce, privilégiez plutôt les modèles avec des lames plates. 

D’autres fonctionnalités ont également été mises en place pour améliorer l’utilisation de cet appareil. En effet, vous pourrez trouver des modèles connectés. Ce qui vous facilitera considérablement le contrôle à partir de vos appareils électroniques (tablette, smartphone, etc.). 

De plus, il y en a avec la fonctionnalité de pilotage intelligent qui facilite considérablement la gestion. Sans oublier les modèles qui sont équipés de :

  • La fonction boost ;

  • la fonction lumineuse ;

  • enceintes Cabasse ;

  • ports USB ;

  • une horloge et la fonction météo.

Cependant, il faut savoir que chaque ajout de fonctionnalité aura un impact sur le prix. De ce fait, lors du processus de sélection d’un sèche-serviette pour votre salle de bain, veillez à ce que le modèle choisi corresponde à votre budget. Vous pourrez trouver, sur le marché, des sèche-serviettes allant de 200 jusqu’à plus de 1 800 euros. Sans oublier de prendre en compte le tarif de la pose qui varie en fonction de l’installateur et du niveau de difficulté que représente la mise en place.

Le raccordement du sèche-serviette pour salle de bain

Lors de l’installation de votre sèche-serviette, assurez-vous que le professionnel respecte les normes en vigueur pour la sécurité du logement. La norme en question est la NFC 15-100 qui répartit les appareils en 2 catégories. Ainsi, si votre sèche-serviette fait partie du premier niveau, il devra être éloigné des points d’eau de 0.6 m au minimum. Par contre, pour jouir d’une meilleure liberté de positionnement, privilégiez les modèles de classe 2 et 3. Cependant, ces derniers doivent être munis d’une bonne isolation.

En outre, pour le raccordement, il est impossible de se contenter d’une simple prise pour votre appareil. Une sortie de câble mural, coordonnée au réseau électrique, doit être mise en place.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler
Logo