Tout savoir sur l’assainissement individuel

L’assainissement individuel est une obligation pour toutes les habitations n’ayant pas de possibilité de raccordement collectif.

Étudions ensemble ce qu’il faut savoir sur les différents types d’assainissement individuel ou assainissement non collectif.

Les différents systèmes d’assainissement individuel

Après l’étude de votre terrain, vous aurez le choix de plusieurs systèmes d’assainissement individuel dont :

La micro station

Cette solution est très courante de nos jours car son installation est simplifiée. Il faut cependant savoir que la micro station demande un minimum d’entretien. Comment évacuer les eaux usées d’une micro station est une priorité. Ce sont surtout les boues de la micro station qui doivent être nettoyées. Une vidange complète de la micro station doit se faire régulièrement, en moyenne tous les 2 ans.

Cependant, certains constructeurs font leur publicité en disant qu’en sortie de micro station, les eaux sont potables et que nous pourrions les boire. C’est dire combien la micro station est efficace.

La fosse toutes eaux

Ce système d’assainissement individuel est très pratique puisque sa fonction, comme son nom l’indique, est de récupérer toutes les eaux de la maison. Le fonctionnement d’une fosse toutes eaux reste assez simple, cependant son entretien est l’un des points à ne pas négliger.

La filière compacte

Ce système d’assainissement non collectif ressemble à la micro station mais est utilisé pour des petites surfaces de maison. Il sera bon d’étudier le fonctionnement de la filière compacte auprès d’un technicien qualifié. Celui-ci sera à même de vous dire si ce système est préférable ou non pour votre habitation.

Ces systèmes d’assainissement individuel ont tous fait leur preuve et sont très largement utilisés de nos jours. Pour la fosse septique, il faudra rajouter des tranchées d’épandage ou filtre à sable vertical (drainé ou non drainé). Un bac à graisse ou bac dégraisseur en pré-traitement doit être également envisagé.

Attention, la fosse toutes eaux est différente de la fosse septique car dans la fosse septique, les eaux ménagères sont séparées des eaux sanitaires, d’où la contrainte d’un bac à graisse. De nos jours, la fosse septique n’est plus utilisée.

Comment choisir le type d’assainissement individuel pour mon habitation ?

Une solution idéale existe sûrement pour votre assainissement non collectif. Faut il pour cela la connaître. Des techniciens spécialisés du service public d’assainissement non collectif (spanc) peuvent vous y aider. Chaque territoire ou région dépend du spanc, il faudra vous renseigner auprès de la mairie de votre domicile pour connaître ses coordonnées.

La configuration de votre terrain sera déterminante pour le choix de votre futur assainissement non collectif comme le dénivelé, la surface de votre terrain ou encore le nombre de personnes dans le foyer. Tous ces éléments seront pris en compte par le technicien qui pourra vous donner une idée très précise du type d’assainissement à adopter.

Comparaison et prix des différents systèmes d’assainissement individuel

Tous les systèmes d’assainissement non collectifs ont leurs avantages et leurs inconvénients. Souvent, le prix est un élément déterminant mais parfois vous n’avez pas le choix de différents systèmes.

Essayons de lister les prix et les entretiens à connaître, cela pourra vous informer plus précisément sur ce qui se fait de mieux aujourd’hui.

système d’assainissement non collectifprix de l’assainissement non collectifrôleentretien
fosse toutes eaux (avec épandage)3 500 € < fosse < 6 000 €pré traitementtous les 4 ans
micro stationà partir de 6 000 €traitement completvidange tous les 2 ans
bac à graisse200 € < bac à graisse < 1 000 €pré traitement des graissesvidange tous les ans
filière compacte5 000 € < filière compacte < 10 000 €pré traitementvidange tous les 4 ans

Quelles sont les démarchent à connaître pour un assainissement individuel ?

documents à fournir en vue d’un assainissement individuel

Il est obligatoire de déposer une demande d’autorisation pour système d’assainissement individuel. Un accord du spanc vous sera envoyé après étude de votre dossier. La demande doit se faire rapidement car les délais sont parfois allongés. Il est préférable de faire cette demande en même temps que la demande de permis de construire, ceci dans le cadre d’une construction neuve.

Le spanc est le seul organisme à pouvoir valider votre projet d’assainissement individuel. A partir de ce moment là, les travaux pourront commencer, pas avant.

L’assainissement individuel en 6 étapes

En respectant chacune de ces étapes, vous serez certain d’avoir un assainissement individuel efficace et durable.

  • 1️⃣ Demande au spanc pour la réalisation de l’assainissement individuel. Le spanc vérifie la faisabilité du projet qui doit respecter toutes les normes environnementales.
  • 2️⃣ Une étude de sol est réalisée par un bureau d’étude spécialisé dans les assainissements. La connaissance des sols et leur aptitude au traitement des évacuations des eaux est un enjeu majeur dans le choix du type d’assainissement.
  • 3️⃣ Choisir une entreprise spécialisée dans la réalisation d’assainissement non collectif. Plusieurs devis peuvent être demandés à plusieurs entreprises de façon à faire jouer la concurrence.
  • 4️⃣ Demande de conformité du système d’assainissement par le notaire. Le spanc est le seul organisme à pouvoir délivrer cette demande de validité.
  • 5️⃣ A la fin des travaux, la garantie décennale démarre et toutes vos garanties concernant votre assainissement débuteront.
  • 6️⃣ Entretenir son assainissement est une obligation. Le spanc peut venir vérifier le bon fonctionnement de votre assainissement. Ceci est noté dans le code environnemental de chaque département.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler
Logo