Quels sont les atouts et faiblesses du poêle à granulés ?

Alors que la France accélère sa transition écologique, de plus en plus de foyers remplacent leur vieille chaudière au fioul par des poêles à granulés. Écologique, pratique et offrant un excellent rendement, cet appareil de chauffage présente de nombreux autres avantages. Mais est-ce pour autant que le poêle à granulés est exempt de tout reproche ? Découvrons-le dans la suite.

Le poêle à granulés, un appareil de chauffage offrant de nombreux atouts

Le poêle à granulés est un appareil apprécié pour son design chic et tendance. Les granulés utilisés pour produire la chaleur offrent un rendement particulièrement élevé. Les équipements disposant d’une capacité importante de stockage peuvent profiter d’une autonomie allant jusqu’à 72 heures, voire davantage. Mais ce n’est pas tout, ce système de chauffage présente d’autres avantages…

Un équipement de chauffage particulièrement efficace

Sur le marché, on retrouve des poêles à granulés suffisamment puissants pour chauffer correctement toute une habitation. L’air chaud devra être transporté dans les différentes pièces à l’aide de gaines. Cependant, il est toujours possible d’installer un radiateur sèche-serviettes électrique pour chauffer la salle de bain. Et pour profiter du meilleur rendement avec votre appareil, pensez à bien l’entretenir. En cas de panne, n’hésitez pas à demander un dépannage pour poêle à granule

Un appareil de chauffage plus respectueux de l’environnement

Le poêle à granulés est un appareil de chauffage particulièrement écologique. En effet, les granulés encore appelés pellets sont fabriqués à partir de déchets de scierie. Il s’agit d’une source d’énergie renouvelable, plus respectueuse de l’environnement en termes d’émission de gaz à effet de serre. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on choisit un équipement certifié Flamme Verte avec 5 étoiles au minimum. Ce niveau de labélisation garantit une émission très basse des gaz nocifs.  

Des aides financières pour l’installation de votre poêle à granulés

Alors que la mort de la chaudière à fioul ou au charbon a été actée par les pouvoirs publics, nombreux sont les ménages qui souhaitent remplacer leur appareil de chauffage par un système plus écologique. Cela tombe bien, puisque faire le choix du poêle à granulés permet de bénéficier de nombreuses aides afin de financer vos travaux de rénovation énergétique. Ainsi, on peut citer l’éco-PTZ,  la TVA réduite à 5,5%, MaPrimeRénov’, les subventions de l’ANAH, etc.

Des appareils de chauffage intelligents pour davantage d’autonomie

Les poêle à granulés les plus récents sont faciles à utiliser grâce à leurs commandes innovantes. Ils sont autonomes et permettent d’utiliser plusieurs types de programmes pour un chauffage intelligent. Par ailleurs, les appareils de nouvelle génération sont même programmables à distance. Pour terminer, ces poêles offrent la possibilité de régler le chauffage à des températures précises en bénéficiant d’un d’excellent confort thermique.

Quelles sont les limites du poêle à granule ?

Malgré le tableau enchanteur que nous venons de décrire précédemment, le poêle à granule ne présente pas que des avantages. En effet, en plus de ne pas pouvoir chauffer un autre combustible, sa durée de vie est inférieure aux pôles à bois classiques. De plus, cet équipement doit être raccordé au réseau électrique pour fonctionner.  Au titre des autres inconvénients, on peut citer :

Un appareil au fonctionnement bruyant et odorant

Le poêle à granulés est réputé pour être bruyant. C’est notamment le cas avec les appareils d’entrée de gamme. Selon les plus récentes estimations, les nuisances sonores dues au fonctionnement de l’appareil se situent en moyenne entre 40 et 50 décibels. Hormis le bruit, il y a le fait que l’émission de fumée peut produire une odeur dérangeante pour certaines personnes. Cela est dû à la combustion des granulés.

Un prix nettement plus élevé qu’un poêle à bois classique

Un poêle à bois classique coûte moins cher qu’un poêle à pellets. Il en est de même pour les bûches de bois. En moyenne, comptez 4.000 et 6.000 € pour l’achat d’un poêle à granulés, contre 2.000 à 3.000 € pour un poêle à bois. Par ailleurs, il faut prévoir le coût de l’installation du poêle à granulés qui se situe au minium entre 700 et 1.000 €.

Un entretien spécifique qui a un certain coût

Contrairement à une chaudière électrique, le poêle à granulés nécessite un entretien hebdomadaire pour retirer toute la suie. De même, un ramonage est obligatoire au moins 2 fois par an. Et cela nécessite l’intervention d’un chauffagiste professionnel comme l’exige la réglementation. À titre indicatif, l’entretien d’un poêle à granulés coûte environ 150 à 250 € par an. 

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Savoir-Bricoler